Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

A Prague, un appel aux musulmans à s'armer pour se protéger divise

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 20 Mars 2019 à 09:01



A Prague, un appel aux musulmans à s'armer pour se protéger divise
Une organisation representative des musulmans de Prague appelée MOP a protesté, mardi 19 mars, contre l’appel de Leonid Kushnarenko, un avocat d’origine ukrainienne récemment élu à leur tête, les exhortant à « s’armer pour protéger leur santé et leurs biens ».

En réponse aux récentes attaques terroristes de Christchurch qui ont coûté la vie à 50 fidèles musulmans, et inquiet du contexte politique en République tchèque, Leonid Kushnarenko a diffusé une vidéo, dimanche 17 mars, appelant les membres de la communauté musulmane, « en particulier les hommes, tous ceux qui veulent, » à « s’armer pour protéger leur santé et leurs biens ». « Contactez-moi et je vous aiderai », a promis cet avocat, président d'une organisation représentative des musulmans de Prague.

Milos Zeman a été réélu à la présidence de la République Tchèque en janvier 2018 en s'appuyant notamment sur une rhétorique antimusulmane. Celle-ci a d'ailleurs permis, en parallèle, à des partis d’extrême droite et antimigrants de remporter de nombreux sièges au Parlement aux dernières élections législatives, à l'image du SPD qui est passé de zéro siège en 2013 à 22 en 2017.

Contacté par le quotidien Denik N, Leonid Kushnarenko s’est justifié en affirmant qu’il s’agit d’une « question de prévention. Je l’ai dit, pour empêcher les fous d’aller dans une mosquée et de faire le mal ».

« Nous ne soutiendrons pas de tels appels, je ne suis pas d’accord. Il fait fausse route », a réagi Muneeb Hassan Alrawi, directeur du Centre des communautés musulmanes tchèques.

Dans une déclaration officielle publiée mardi 19 mars, le MOP s'est désolidarisé de l’appel de Leonid Kushnarenko, indiquant qu'il « ne représente pas l’opinion des musulmans vivant à Prague ou en République tchèque ».. L'organisation a également annoncé qu’une enquête interne est en cours sur la manière dont cet avocat a été élu à la présidence du MOP en février.