Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

A Noël, la fausse polémique orchestrée par la droite contre Hollande

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 27 Décembre 2013



La droite et l'extrême droite ont trouvé un terrain d'entente pour l'occasion. Choqués de ne pas voir François Hollande adresser ses vœux de Noël aux Français, plusieurs membres de l’UMP mais aussi de groupes d’extrême droite s’en sont pris au président de la République, mercredi 25 décembre, sur Twitter.

Serge Ayoub est le premier à avoir dégainé. Le président des mouvements d'extrême droite Troisième Voie et des Jeunesses nationalistes révolutionnaires, dissous après la mort du militant antifasciste Clément Méric, a fait remarquer, dans la nuit du 24 au 25 décembre, que « pour la deuxième année consécutive, (il y a) silence de l’Elysée le soir de Noël ». « Par contre, leur profil retweette de l’arabe », a ajouté l’ardent nationaliste extrémiste.

Même critique pour Fabrice Robert, président du groupuscule Bloc Identitaire, qui s'est demandé le jour de Noël, si cet oubli n’était pas dû au fait que François Hollande soit « trop occupé par le voyage en Arabie Saoudite », prévu les 29 et 30 décembre.

Du côté de l’UMP, comme l’a repéré le site Le Lab d’Europe 1, des remarques du même acabit ont été faites. D’abord par la sénatrice UMP des Français de l'étranger Joëlle Garriaud-Maylam qui, sur Twitter s'interroge : « La laïcité pour justifier l'absence de vœux Noël #Hollande ?» avant d’introduire les musulmans dans ce faux débat, en indiquant que le chef de l’Etat « a tweeté pour fêter l'Aïd ! ».

Tacler François Hollande en stigmatisant au passage les musulmans est la même technique utilisée par Nadine Morano, qui a usé de pas moins de quatre tweets pour montrer son exaspération. « On a attendu, attendu… Pas un message de l’Elysée pour Noël, une nouvelle bourde de Hollande. Le mépris de nos traditions en dit long », « Le respect de Noël, de nos traditions, et des chrétiens de France c’était avant.. », « Ignorer les chrétiens faire de l’électoralisme avec les musulmans, c’est au final mépriser tout le monde », « France 2 : 9 000 chrétiens meurent chaque année en raison de foi », a enchaîné l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy.

A Noël, la fausse polémique orchestrée par la droite contre Hollande
Devant cet oubli, Xavier Melki, adjoint UMP au maire de Franconville (Val-d'Oise), en profite même pour demander le retour de l'ancien président Nicolas Sarkozy, toujours sur Twitter. Pourtant, les membres de l'UMP se gardent bien de rappeler que l'ex-président français n'a pas adressé systématiquement des vœux publics lorsqu'il était encore locataire de l'Elysée...

Pour couper court à la controverse, c’est sur ce même réseau social que François Hollande a finalement choisi d’adresser ses vœux de Noël, dans l’après-midi du 25 décembre autour de 16h. « A toutes et à tous, joyeuses fêtes de Noël ; le président a une pensée particulière pour ceux confrontés à la solitude ou à la maladie », peut-on lire sur le compte de l’Elysée.

Un nouveau jour s'est levé, la fausse polémique soulevée par la droite ne devrait plus tarder à tomber aux oubliettes. Comme toujours, tout est bon à prendre en politique en vue de tacler ses opposants.

Lire aussi :
Aïd el-Kébir 2013 : Ayrault et Valls présentent leurs vœux aux musulmans
François Hollande souhaite un Aïd Moubarak aux musulmans de France
De la Mosquée de Paris, Manuel Valls veut rassurer les musulmans