Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

A Leicester, les leaders musulmans et hindous s’unissent contre les violences intercommunautaires

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 21 Septembre 2022 à 17:30

           


A Leicester, les leaders musulmans et hindous s’unissent contre les violences intercommunautaires
A Leicester, en Angleterre, des appels au calme ont été lancés après que des heurts violents opposant ces dernières semaines des membres des communautés hindoues et musulmanes ont éclaté. Le dernier affrontement en date, plus violent que les précédents, s’est déroulé le week-end du 18 septembre.

Des tensions intercommunautaires ont été ravivées à la suite d’un match de cricket entre l’Inde et le Pakistan fin août à Dubaï, organisé dans le cadre de la Coupe d’Asie. Après la victoire de l’Inde sur son frère ennemi, des premiers affrontements ont été observés, alimentés notamment par des rumeurs et des fake news circulant sur les réseaux sociaux selon le maire de la ville. « Un incident a été partagé sur les réseaux sociaux indiquant qu'un musulman a été attaqué par des hindous. C'était faux - la victime était en fait sikh et soutenait la même équipe que les personnes qui l'ont agressé », a fait savoir le porte-parole de la police, cité par The Guardian.

Des observateurs attribuent en partie ces heurts par les tensions actuelles opposant hindous et musulmans en Inde, dirigé par le Premier ministre ultranationaliste Narendra Modi. Près de 50 personnes, tous des hommes plus ou moins âgés d'une vingtaine d'années, ont été arrêtées selon la police.

Des leaders religieux hindous et musulmans se sont rassemblés, mardi 20 septembre, devant une mosquée de Leicester pour appeler leurs communautés respectives au calme et à l’harmonie. Ensemble, ils ont signé une déclaration commune condamnant fermement les provocations et les violences intercommunautaires. « Notre message à quiconque sème la discorde entre nous est clair : nous ne vous laisserons pas réussir », a lu le responsable d’un temple hindou (mandir), entouré d’imams et de représentants religieux. « Nous demandons à tous de respecter le caractère sacré des lieux religieux, qu'il s'agisse de mosquées ou de mandirs, face à toute sorte de provocations avec de la musique forte, des drapeaux, des chants désobligeants ou des attaques physiques contre le lieu de culte. Ce n'est ni acceptable ni soutenu par nos religions. »

« Nous sommes une famille solide, nous travaillerons ensemble pour résoudre tout problème qui pourrait survenir, ont-ils fait savoir. Leicester n'a pas de place pour une idéologie extrémiste étrangère qui provoque la division. »

Lire aussi :
Pakistan : un temple hindou ouvre ses portes pour accueillir des sinistrés musulmans
Inde - Pakistan : 75 ans après la partition, le rêve de la réconciliation toujours impossible