Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Yémen : entre joie et confusion

Rédigé par La Rédaction | Lundi 6 Juin 2011



La joie s’est répandue dans les rues de Sanaa, capitale du Yémen, et de la ville de Taez tout le weekend. Les Yéménites ont manifesté leur enthousiasme suite au départ, pour des raisons de santé, du président Ali Abdallah Saleh, vers l’Arabie Saoudite.

Le président avait été blessé, vendredi 3 juin, dans des tirs d'obus sur le palais présidentiel et transféré d’urgence dans un hôpital de Riyad. Les manifestants ont envahi les rues armés de banderoles demandant « A qui le tour ? » ou encore « aujourd’hui, un nouveau Yémen est né ».

Ce départ est considéré comme une victoire pour l’opposition yéménite qui réclame la démission du président Saleh depuis plusieurs mois, dans des manifestations violemment réprimées par l’armée pro-Saleh. Un membre du parti au pouvoir, Tarek al Chami, affirme, pour sa part, que le président sera de retour « dans quelques jours » , ignorant les appels de la rue.

Au niveau international, les puissances européennes jouent la prudence et appellent, dans un communiqué commun, les autorités yéménites à « respecter la trêve amorcée par le roi d'Arabie saoudite », ajoutant « nous soutenons les propositions sans restriction, pour que le peuple yéménite choisisse démocratiquement son gouvernement. Nous sommes disposés à lui apporter en cela notre plein soutien ».

Lire aussi :
Printemps arabe : le « partenariat de Deauville » promet 40 milliards de dollars
Yémen un pays au bord de la guerre civile
Bahreïn, Maroc, Algérie : la colère gronde dans le sang




Loading