Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Psycho

Wassila : « Le waswas lié au passé tumultueux de mon mari me gâche la vie »

Rédigé par Sabah Babelmin | Samedi 12 Décembre 2020 à 12:00

           


Wassila : « Le waswas lié au passé tumultueux de mon mari me gâche la vie »
Je viens vers vous pour avoir des conseils contre le waswas (le murmure du diable). Je suis mariée depuis deux ans et, lorsque j’ai rencontré mon mari, il a été transparent avec moi en me racontant les grandes lignes de son passé. Il a fréquenté pas mal de femmes, c’était un homme perdu. Quand je l’ai rencontré, il s’était déjà repenti de lui-même.

Je n’ai pas vraiment accordé d’importance à tout ça, mais depuis que nous sommes mariés, c’est comme si le sheytan (Satan) s’amusait avec mes pensées. Je ne fais que de penser à son passé, au fait qu’il ait touché des femmes avant moi. Des fois, j’ai même des images de lui dans ma tête avec d’autres femmes. Je sais aussi qu’il a déjà fréquenté des femmes de la région où nous vivons - je ne suis pas de sa région, je suis venue vivre chez lui – et, à chaque fois que je sors, ne serait-ce que pour faire des courses, à chaque fois que je croise une femme dans notre tranche d’âge, je m’imagine que c’est l’une d’elles et, franchement, ça me pourrit la vie.

Ça me pourrit mon couple surtout que, depuis que nous sommes ensemble, c’est un homme merveilleux qui me respecte, qui prend soin de notre fils et moi. Je suis la seule dont il est tombé amoureux, je suis la seule qui a été importante dans sa vie car, comme je vous le disais, il était perdu et ne parlait aux femmes que pour un seul but. J’aimerais vraiment arrêter de penser à tout ça arrêter d’être jalouse de ces femmes, arrêter de me rendre malade avec ça, surtout que c’est le passé.

Voir aussi la vidéo de La Casa del Hikma - Le doute, l'ennemi juré de la foi ?

Sabah Babelmin, psychanalyste

Chère Wassila,

Le doute peut en effet gâcher la vie. Vous avouez que cet homme vous a fait confiance, vous a raconté son passé tumultueux et vous avez accepté. Vous avouez aussi que, maintenant, c’est un homme bon, respectueux, qui prend soin de vous et de votre fils et se consacre à sa famille.

Ce problème de doute est pernicieux car, comme vous le dites, cela vous pourrit la vie et le couple. Mais cela parle aussi peut-être de votre confiance en l’homme, ou plutôt de votre manque de confiance ! Qui vous a trahi ? Comment était votre père ? Peut-être vos frères ? Vos oncles ? Y a-t-il quelqu’un dans votre entourage qui est marié mais continue à tromper sa femme ?

Je sais que l’homme est roi dans les sociétés maghrébines, il peut être amené à faire ses expériences auprès de femmes avant le mariage sans que cela ne porte nullement préjudice à sa réputation. Au contraire, cela le valorise, alors que les femmes doivent rester vierges jusqu’au mariage et gare à celles qui osent vivre leur sexualité avant, elles seront considérées comme des femmes perdues et peut-être même auront du mal à trouver un mari. Bien que tout cela a commencé à changer sérieusement.

Vous-même traitez votre mari d’homme perdu avant de vous rencontrer. Je respecte ce regard qui dit long sur votre conditionnement. Mais pour la psychanalyste que je suis, votre mari est un homme qui a vécu sa vie, fait ses expériences amoureuses pour enfin décider de se stabiliser et fonder un foyer. Pour moi, il n’était pas perdu mais plutôt responsable de sa vie. D’ailleurs, il ne vous a rien caché !

Alors, je vous invite à lui faire confiance, à essayer de vous calmer, calmer ces angoisses, ces doutes qui vous rongent et construire un couple solide, complice et amoureux. C’est vous que cet homme a choisi comme femme et mère de son fils, essayez de lui montrer que vous vous méritez l’un l’autre au lieu de vous faire ces scenarios destructeurs qui finiront par gâcher la vie à vous-même et à votre famille.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com