Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une association musulmane décimée lors des attentats de Paris ? Intox

Halte aux rumeurs !

Rédigé par | Mardi 17 Novembre 2015



Une association musulmane décimée lors des attentats de Paris ? Intox
Depuis le soir du 13 novembre, les rumeurs en tous genres se multiplient sur les réseaux sociaux. Une d’elles a été particulièrement remarquée pour avoir été très largement partagée. « Tous les bénévoles d’une association humanitaire musulmane décédés lors de l’attaque à Paris », pouvait-on lire dans des blogs musulmans.

Ces personnes seraient mortes alors qu’elles distribuaient des repas à des SDF devant un café où est survenue l’attaque. Cette histoire, on la doit à l’Association humanitaire de Montpellier (AHM), qui se donne pour mission depuis 2013 d'apporter un soutien aux personnes en situation de précarité.

Sur sa page Facebook, elle indiquait dimanche 15 novembre : « Hommage à nos confrères de l’Association humanitaire musulmane à Paris qui distribuaient des repas aux SDF devant le café où il y a eu les attaques… Tous les bénévoles sont morts. Donc il faut arrêter de stigmatiser, s’il vous plaît, les victimes sont de toutes confessions et surtout des humains avant tout ! »

Signalée à notre rédaction, l’histoire s’est dégonflée très vite après avoir contacté l’AMH. « C'est une sœur qui a fait une conférence aujourd’hui qui en a parlé, elle les connaissait », nous dit-on. Pas de nom donné à l'association supposée, ni au café où se serait déroulé la tragédie mais suffisant à ses yeux pour colporter ce qu’elle prenait pour argent comptant. Très vite après la prise de contact, le post d'alerte a été supprimé dimanche soir pour en publier un autre. L’histoire n'est pas pour autant démentie.

Une association musulmane décimée lors des attentats de Paris ? Intox
A nos questions, et malgré l’absence d’une source fiable, l’AMH nous assure que « l'information est réelle ». Finalement, l’heure de l’évidence a sonné. « Pour l'instant, l'information concernant les bénévoles morts vendredi 13 n'a pas pu être vérifiée. Nous avons contacté la personne qui nous avait donné l'information mais elle n'avait pas de nom à nous donner. Aucune association, parmi celles qui font des maraudes à Paris, n'ont pu confirmer cette info. Merci de ne plus la relayer », écrit l'association lundi 16 novembre au soir.

A l'heure actuelle, et en l'absence d'éléments concrets, rien ne permet de dire qu'une telle histoire s'est déroulée. Une intox qui fut largement relayée – contrairement au démenti – qui s’ajoute à bien d’autres qui polluent les réseaux sociaux après les tragiques attentats. Rien de tel pour rappeler ce précieux conseil : il est essentiel de ne relayer que des informations vérifiées de sources fiables.

Pour contacter Saphirnews, cliquez ici

Mise à jour de l’article à 19h : Après notre article, l’AMH a réagi en confirmant à nouveau que l’information n’avait pas été vérifiée. « Nous ne savons toujours pas si l'information que cette conférencière nous a donné est réelle ou pas, en tout cas rien de vérifié », fait-elle savoir.

« Nous nous excusons d'avoir relayé une information dont nous n'avions pas de sources certaines. Nous avons peut-être réagi sur le coup de l'émotion et ce message était un message de solidarité envers les familles et pour informer que les victimes sont de toutes les confessions », écrit l’AMH, tout en ne comprenant pas l'intérêt de l'article.

Celui-ci, qui n'attaque aucunement ses activités, n’avait pas pour objectif de remettre en cause la bonne foi de l’association, commune à beaucoup de ceux qui adoptent la même démarche, mais d’appeler à la plus grande prudence dans le partage de ce genre d’information. La bonne foi ne peut en effet pas minimiser la gravité d’un tel acte constaté à de nombreuses occasions sur le Web.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur