Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Syrie : soupçonné de recruter des jihadistes, il est expulsé vers l'Algérie

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 2 Mai 2014



Quelques jours après la mise en place d’un plan de lutte contre les filières jihadistes vers la Syrie, un ressortissant algérien de 37 ans, a été expulsé, jeudi 1er mai, vers l'Algérie. Il est soupçonné de recruter des personnes en France pour combattre le régime de Bachar al-Assad.

« Cette personne, en relation avec des membres de la mouvance islamiste radicale qui ont été impliqués dans le recrutement d’individus pour intégrer des filières jihadistes à destination de l’Afghanistan et de la Syrie, avait quitté la France pour la Turquie en février dernier », est-il précisé dans un communiqué du ministère de l’Intérieur.

L’homme avait était arrêté à la mi-mars par les autorités turques alors qu’il s’apprêtait à se rendre en Syrie. Il avait alors été remis aux autorités françaises, qui ont choisi de l’expulser vers l’Algérie alors qu'il vit en France depuis l’âge de ses deux ans et résidait chez ses parents en Savoie. Cette décision interroge : plutôt que de sanctionner l'homme - puisque le ministère déclare disposer de preuves contre lui - en France, les autorités ont décidé de le renvoyer à ses origines en l'expulsant vers un pays qu'il ne connaît sans doute pas.

Il s'agit de la première expulsion immédiate de ressortissants étrangers impliqués dans les filières de recrutement. Cette mesure entre dans le cadre du plan « anti-jihad » présenté par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. 285 Français sont engagés dans le conflit en Syrie, 120 sont en transit vers ce pays et 25 ont été tués lors des combats, selon les chiffres rendus publics par ce dernier.

Lire aussi :
Un numéro vert pour prévenir les départs en Syrie
Des mesures pour freiner les départs au « jihad » en Syrie
Un « jihadiste » du Net devant la justice française
Pour financer leur jihad en Syrie, ils braquent un Quick