Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Pour financer leur jihad en Syrie, ils braquent un Quick

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 6 Septembre 2013



Quatre hommes âgés de 23 à 33 ans ont été interpellés, jeudi 5 septembre, en région parisienne par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Soupçonnés par les autorités de faire partie d’une « cellule islamiste radicale », ils sont accusés d’avoir braqué un Quick à Coignères, dans les Yvelines, pour financer leur éventuelle participation au jihad en Syrie en vue de mettre fin au régime de Bachar al-Assad. Plusieurs de leurs proches s'y trouveraient déjà, selon une source policière citée par RTL.

Au cours des perquisitions, les policiers ont notamment saisi deux armes factices et le butin du braquage. Les hommes interpellés, surveillés depuis près d'un an par la DCRI et la direction du renseignement de la Préfecture de Paris, auraient mis la main sur 3 000 € lors du hold-up de l’enseigne de fast-food survenu mercredi 4 septembre.

Ils ont été placés en garde à vue dans les locaux de la DCRI à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, pour « vol avec arme en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste » et pour « association de malfaiteurs en vue de commettre un acte terroriste ».

Lire aussi :
Syrie : le pape François appelle le monde à un jour de jeûne
Syrie : l’intervention étrangère en suspens
Syrie : les « enjeux géostratégiques », seuls intérêts des puissances occidentales
Syrie : plus de 2 000 morts depuis le début du Ramadan
Al-Qaradawi appelle les sunnites à combattre en Syrie





Loading














Recevez le meilleur de l'actu