Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Syrie : la Turquie renvoie en Belgique 60 candidats au « jihad »

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 9 Mars 2016



Une délégation ministérielle belge est actuellement à Ankara pour renforcer la sécurité européenne.
Une délégation ministérielle belge est actuellement à Ankara pour renforcer la sécurité européenne.
Le ministre belge de l’intérieur Jan Jambon a annoncé, mercredi 9 mars, que la Turquie a intercepté et expulsé vers la Belgique une soixantaine de personnes qui souhaitaient rejoindre la Syrie. Le ministre était à Ankara où il a rencontré son homologue turc Efkan Ala dans le but de renforcer la coopération policière en matière de lutte contre le terrorisme. Parmi les décisions prises, l’installation d’un officier de liaison turc à Bruxelles.

Les autorités belges affirment avoir connaissance d’environ 400 cas de personnes « radicalisées » parties en Syrie dont environ une centaine d’entre eux sont revenues au pays. Les ministres des Affaires étrangères et de la Justice belges ainsi que le secrétaire d'État en charge de l'Asile et de la Migration sont aussi du voyage pour des réunions trilatérales.

Dans le même temps, la Turquie a signé un accord de principe avec l’Union européenne en vue d'une solution à la crise migratoire. En position de force, les Turcs ont demandé trois milliards d'euros d'aide supplémentaire d'ici à 2018, une exemption de visas dès fin juin pour ses ressortissants voulant voyager dans l'UE, et l'ouverture rapide de négociations sur cinq nouveaux chapitres d'adhésion, tout cela en contrepartie de la réadmission sur son territoire de tous les migrants arrivés clandestinement en Grèce.

Lire aussi :
Belgique : le vrai-faux camp d’entraînement jihadiste
Radicalisme et citoyenneté, les musulmans de Belgique font front commun
Mourad Benchellali : « La déradicalisation est un faux concept »
En Turquie, un repas de mariage partagé avec 4 000 réfugiés syriens




Loading