Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 


 


Sur le vif

Séparatisme : des contrôles dans 89 mosquées prévus par Darmanin après l’adoption de la loi

Rédigé par | Jeudi 4 Mars 2021 à 13:00

           


Après l'adoption du projet de loi contre le « séparatisme », le gouvernement prévoit d'effectuer des contrôles dans 89 mosquées. / © Mohamed Ghomrasni
Après l'adoption du projet de loi contre le « séparatisme », le gouvernement prévoit d'effectuer des contrôles dans 89 mosquées. / © Mohamed Ghomrasni
Le ministre de l’Intérieur l’a annoncé au Sénat mercredi 3 mars : 89 mosquées soupçonnées de « séparatisme » seront soumises à des contrôles après l’entrée en vigueur de la loi « confortant les principes républicains ».

« Au moment où la loi sera promulguée, je ferai organiser par les services du ministère de l'Intérieur le contrôle des 89 lieux cultes séparatistes dans les semaines qui suivront », a déclaré au Sénat Gérald Darmanin, qui avait annoncé en décembre 2020 des opérations similaires dans 76 mosquées.

Le projet de loi « confortant les principes républicains », à ce jour examiné en Commission des lois au Sénat après avoir été adopté en première lecture en février à l’Assemblée nationale, permet la fermeture pour deux mois de tout lieu de culte porteur d’idées ou d’activités incitant à la haine.

Les 89 mosquées ciblées par le gouvernement sont répartis sur 33 départements et font l’objet d’un « suivi particulier », a indiqué le ministère auprès de l’AFP. « Ces dernières semaines », 17 ont déjà été fermées après 56 contrôles et 14 ont été fermées pour non-conformité avec des normes de sécurité, « parce que la puissance publique n’a pas les moyens pour aller plus loin. », a précisé via Twitter le ministre de l'Intérieur.

Si, pour le moment le gouvernement, s’en tient à 89 mosquées, ce chiffre pourrait évoluer en fonction des informations obtenues par les « renseignements territoriaux », a indiqué Place Beauvau.

Toutes les mosquées fermées ont été appelées à se mettre en conformité si elles veulent rouvrir, a indiqué le ministère de l’Intérieur. « dix lieux de culte soupçonnés de séparatisme » sont actuellement « fermés en raison de la crise sanitaire ou pour travaux ». Tous ces lieux de culte pourront faire l’objet de « nouveaux contrôles » après l’entrée en vigueur de la loi et de ses nouvelles dispositions.

Lire aussi :
Le projet de loi séparatisme adopté à l'Assemblée nationale, une surenchère de la droite au Sénat annoncée
Loi séparatisme : à Paris, une manif contre un texte « liberticide » construit « contre l’islam et les musulmans »
Une réouverture précoce de la mosquée de Pantin envisagée sous conditions