Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Russie : les ultra-racistes réclament la tête de Poutine

Rédigé par La Rédaction | Lundi 5 Novembre 2012



Plus de 20 000 personnes (6 000 selon la police) ont défilé, dimanche 4 novembre, dans les rues du centre-ville Moscou, à l’occasion d'une « Marche Russe », organisée chaque année par des ultra-nationalistes lors du 400e anniversaire du jour de « l'Unité du Peuple », qui commémore depuis 2005 la libération de Moscou, occupée par l'armée polonaise en 1612.

Les organisateurs, qui revendiquent leur appartenance à des mouvements racistes ultra-orthodoxes, réclament un durcissement de la politique d'immigration.

Ils ont appelé à la démission du président Vladimir Poutine, qu'ils ont soutenu au cours de ses deux premiers mandats présidentiels mais qu'ils accusent désormais de ne pas protéger le peuple russe contre l'arrivée massive d'immigrants venus en particulier des ex-républiques soviétiques d'Asie centrale. Ces derniers sont régulièrement pris pour cible par les groupes néo-nazis, qui prennent toujours plus d’importance en Russie, selon les organisations de défense des droits de l'Homme.

Plusieurs marches de ce type se sont tenues dans le pays ce week-end. A Saint-Pétersbourg, près de 70 personnes ont été interpellées lors de la marche, qui n'avait pas été autorisée. 90 personnes ont aussi été interpellées à Ekaterinbourg, dans l'Oural, et 54 autres à Kazan, au Tatarstan.

Lire aussi :
Russie : cinq étudiantes discriminées à cause du voile
En Russie, les musulmans empêchés de construire des mosquées
Le film anti-islam interdit en Russie
Russie : le ton monte entre musulmans et orthodoxes




Loading