Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Rama Yade, victime de racisme sous l'ère Sarkozy ?

Rédigé par La Rédaction | Lundi 30 Septembre 2013



Dans l'ouvrage Carnets de pouvoir 2006-2013 qui vient de paraître, Rama Yade livre des anecdotes de ses années passées au gouvernement. Celle qui a quitté l’UMP pour l’ l'Union des démocrates et indépendants (UDI) de Jean-Louis Borloo n’hésite plus à égratigner certains de ces ex-collègues du gouvernement et à faire part de propos douteux à son égard.

Ainsi, Rama Yade rapporte que Valérie Pécresse, l’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur, lui aurait proposé, en vue des régionales de 2009, d'être candidate dans le Val d'Oise en raison de ses origines africaines car la communauté africaine serait très présente dans ce département.

« Il y a beaucoup d'Africains là-bas qui ont zéro degré de sens politique. Et toi tu sauras leur parler », lui aurait dit Valérie Pécresse. Une remarque que l’intéressée s’est empressée de démentir. « Ces propos sont faux. Ils sont blessants et portent atteinte à mon honneur. Ils sont contraires aux valeurs de respect de la personne qui fondent tout mon combat politique », a-t-elle écrit sur son blog, en ajoutant « saisir son avocat » pour d'éventuelles suites judiciaires.

D’autres réflexions racistes lui auraient été assénées, révèle Rama Yade dans son livre, comme lorsque Brice Hortefeux, lors d'un voyage en Afrique, lui aurait dit : « On va te laisser là-bas ». Roselyne Bachelot lui aurait, par ailleurs, fait comprendre que le fait qu'elle soit Noire l'ait aidée à devenir ministre. Rama Yade tacle à plusieurs reprises son ancienne ministre de tutelle lorsqu’elle était secrétaire d'État chargée des Sports. Selon elle, Roselyne Bachelot n'a pas « cesser de mettre des peaux de bananes pour qu'elle échoue ». « Sa bonhomie, ses blagues, sa supposée solidarité avec les femmes : que du vent ! », dit-elle également.

Reconvertie en chroniqueuse pour la chaîne Direct 8, Roselyne Bachelot n’a pas manquer de lui répondre. « Il y a eu un vrai problème avec Rama, que l'on a jamais pu résoudre : j'étais la ministre des Sports et elle était ma secrétaire d'État, et un secrétaire d'État doit obéir à son ministre ! Elle n'a pas compris ce problème hiérarchique », a-t-elle riposté au micro de journalistes du Grand Journal.

Après avoir mis au monde son premier enfant, Rama Yade s’offre un retour explosif. Elle, qui explique que Nicolas Sarkozy est à l’origine de son engagement en politique, n’exclut pas de poser sa candidature à un arrondissement de Paris pour les élections municipales de 2014.

Lire aussi :
Rama Yade relaxée, en route pour la mairie de Paris ?
Rama Yade, ex-enfant star de l'UMP, devant la justice
Justice : Rama Yade condamnée pour diffamation
Colombes : Rama Yade radiée des listes électorales et sans bureau de vote
Racisme : Goasguen insulte Dati et ses « mœurs du 9-3 » (vidéo)
Un ambassadeur d'origine algérienne crie à la discrimination
Législatives : les candidats de la « diversité », ces nouveaux politiciens de terrain




Loading