Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Société

Pour les trois ans de Lallab, un festival pour rendre hommage aux résistantes

Rédigé par Lina Farelli | Samedi 13 Avril 2019 à 11:30



Pour les trois ans de Lallab, un festival pour rendre hommage aux résistantes
Lallab souffle ses trois bougies. Après avoir célébré la sororité en 2017 puis les héritières en 2018, l’association féministe et antiraciste organise, samedi 27 avril, à la Bellevilloise, à Paris un nouveau festival célébrant « les résistantes », ces « femmes qui luttent chaque jour pour que l’on respecte leurs droits, leur dignité et leurs choix ».

« Qu’elles soient des leaders rassemblant des milliers de personnes ou des héroïnes anonymes du quotidien, Lallab veut honorer les combats de toutes les femmes qui élèvent leurs voix lorsqu’on tente de les condamner au mutisme. Nous voulons rendre hommage à ces femmes qui, à travers leurs luttes féministes et antiracistes, nous donnent la force et le courage d’affirmer notre liberté inaliénable de nous définir par nous-mêmes », font valoir les organisatrices.

Un festival marainné par Assa Traoré

« Ces femmes, en résistant, nous ont ouvert et nous ouvrent toujours la voie. C’est donc à la fois pour apprendre d’elles, les honorer et leur dire un grand merci que Lallab fêtera son anniversaire en donnant la parole à toutes ces femmes inspirantes, autour de tables rondes, de talks inspirants et d’interventions artistiques », ajoute-t-on.

Le festival est ainsi marrainé par Assa Traoré dont le frère Adama est décédé en juillet 2016 des suites d’une violente interpellation policière. Celle qui a été rédactrice en chef des Inrockuptibles le temps d'un numéro en avril continue, avec sa famille et ses camarades de lutte, de faire vivre le combat pour obtenir vérité et justice pour son frère.

Au programme des talks, figure notamment Nora Khalil, une des figures du mouvement de grève des femmes de chambre du palace Hyatt Vendôme qui s'est soldée en 2018 par une belle victoire pour les salariés de la société de nettoyage STN après 87 jours de grève, ou encore la sexologue Nadia El Bouga.

Mona Haydar en tête d'affiche du concert

Pour honorer le combat des celles qui cherchent à « décoloniser les arts, les cultures et les mentalités pour créer une société plus inclusive et plus respectueuse », Lallab clôturera le festival par un concert inédit de Mona Haydar.

Cette jeune rappeuse américaine s’était faite connaître en 2017 avec le titre « Hijabi » et un clip résolument engagé où elle n’a pas hésité à apparaître enceinte face caméra pour revendiquer sa fierté de porter le voile malgré l’islamophobie ambiante aux Etats-Unis.

Dans le même ton, sa chanson « Barbarian » rend hommage aux femmes dans leur diversité en martelant en musique que les standards de beauté occidentaux n’ont rien d’universels et qu’il existe autant de beauté qu’il existe de femmes. Le festival organisé par Lallab sera l’occasion pour elle de transmettre un message d’émancipation et de force aux femmes.