Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Points de vue

Pour la création d’un espace de dialogue intracommunautaire musulman

Rédigé par Ousmane Timera | Lundi 21 Février 2022 à 11:00

           


Nous, musulmans, tout courant confondu, avons besoin de dialogue intracommunautaire. Il est étrange en effet de voir notre engouement, avec raison, pour les dialogues interreligieux, en contraste avec l’absence quasi-totale de dialogue intracommunautaire.

La détestation et la disqualification mutuelles gangrènent les relations au sein de la communauté musulmane. Ce qui empêche la mise en commun des intelligences et des capacités. Ce qui encourage l’inflation des divisions et la constitution, par chaque courant et leader religieux, d’un cheptel de fidèles dressés contre un camp, qu’il pourra monnayer avec le pouvoir politique.

C’est la constitution de petits clergés qui ne disent pas leurs noms, et qui par nature n’ont aucun intérêt à ce que les fidèles de part et d’autre des camps entretenus, prennent langue, se prennent en main et réfléchissent ensemble en tant que membres d’une seule communauté spirituelle. La division fait leur affaire, car chacun d’entre eux se pensent comme le summum. Ils incarnent la parole de Dieu. Ils peuvent juger. Ils peuvent légiférer. Ils restreignent à eux l’au-delà. Ils conditionnent leurs ouailles à les imiter. L’émotion est leur arme ; la réflexion l’ennemi. C’est tout le sens du préchi-précha quotidien qui nous est servi et qu’affectionnent tant les pouvoirs.

Il nous faut donc dépasser ces acteurs de la religion divisée. Et par nous-mêmes, à la base, avec toutes les bonnes volontés, quelques-soient les courants et avis, penser les enjeux globaux et civilisationnels de l’Islam, de notre religiosité, de notre présence en Europe et dans le monde, et de notre contribution au bien-être de tous.

Nous fuyons le grand jihad qu’est la réflexion créative et la critique méthodique de soi

La communauté musulmane meurt de la mal pensée. Elle se meurt dans la méconnaissance des enseignements de sa foi qu’elle confond avec les coutumes héritées et souvent désuètes, dans une éducation qui privilégie les superstitions au dépens de la science, la réaction contre méditation, la forme sur le fond, le moyen par rapport aux finalités, la tactique au-dessus de la stratégie et de la vision.

Nous sommes à la surface de nous-mêmes et nous fuyons le grand jihad qu’est la réflexion créative et la critique méthodique de soi. Car il est plus confortable d’imiter. C’est la cause profonde de nos violences symboliques et politiques.

Fondamentalistes, traditionalistes, conservateurs, réformistes, modernistes ou dépasseurs ; qu’ils soient chiites, sunnites, soufis, libéraux, progressistes ou au-delà ; quelle que soit la voie choisie, bonne ou mauvaise, pour interpréter et incarner l’islam, nous avons besoin de parler et de travailler ensemble au nom de Dieu, pour relever les défis décisifs qui nous attendent collectivement.

Nous sommes en danger. L’alliance laïco-néolibérale-identitaire ne fera aucune différence entre nous. Et c’est dans l’acceptation de nos différences et la capacité de les faire interagir, pour la gestion de nos affaires collectives, que nous saurons donner à nos enfants un avenir.

Apprendre à penser par soi, entre nous, pour tout le monde, avec tous

De la profondeur et de l’unité. De l’unité par la profondeur. C’est pourquoi il est important de renouer avec le dialogue intracommunautaire qui invite toutes celles et ceux, musulmans (c’est-à-dire qui attestent que Dieu est Un et témoigne que Muhammad est son messager), qui veulent contribuer à faire des principes et valeurs de l’islam une réalité concrète, vectrice de paix, à travers un projet qui vise à réfléchir sur les enjeux et défis qui concerne la communauté musulmane ; à proposer des stratégies et des solutions qui répondent aux besoins collectifs de la communauté des musulmans et à l’intérêt général ; à faire dialoguer les principaux courants théologiques, idéologiques et culturels musulmans, à travers leurs figures et spécialistes et faire connaître leurs causes historiques et doctrinaires ; à aider à dépasser les clivages et conflits entretenus, et passer de la division- uniformisation à la diversité-unité ; à établir une relation de dialogue entre (tous) les leaders et savants et un public de musulmanes et de musulmans exigeants.

Nous sommes diverses, acceptons-le. Nous avons des points communs cultivons-les. Il y a des divergences, abordons-les sereinement, avec la conscience que Dieu est plus Savant. Nous avons des défis grandioses, affrontons les-ensemble.

Le Livre, le Coran doit être médité. La création est à étudier. L’exemple du Messager demande à être réactualisé en ses principes et suivi. Notre époque, et sa complexité doivent être analysées et prises en compte. Non pas pour s’y adapter mais pour réformer et transformer le monde, dans le sens de la miséricorde divine universelle, dans le sens du bien pour tous, sans distinction.

Notre division n’est pas une fatalité mais un choix. Il nous faut de la pensée. Il nous faut dialoguer. Il nous faut nous pardonner. Il nous faut tout simplement parler ensemble, pour apprendre à penser par soi, entre nous, pour tout le monde, avec tous.

C’est pour cela que nous vous invitons à nous aider à créer cet espace de Dialogue intracommunautaire. Un espace neutre qui ne prend pas parti, qui accueil tout le monde, dès lors qu’il accepte le Coran comme source, le messager comme exemple et veut contribuer au bien et à l’intérêt général par ses idées.

Pour des moments où l’on peut débattre respectueusement, profondément, sur toutes les questions stratégiques qui touchent la pensée et la communauté musulmane dans sa vie interne et dans ses interactions avec la communauté nationale. Un espace où les divers courants, sur divers sujets pourront, avec nous tous, dans le respect, penser stratégiquement, contribuer spirituellement et nous relier au reste de la communauté humaine pour laquelle Dieu nous fit émerger.

*****
Ousmane Timera est islamologue, enseignant et auteur de « Lyre le Coran ». Il est à l’initiative de « Un Islam, des musulmans », un collectif transpartisan et trans-courant qui entend impulser un espace de dialogue intracommunautaire.

Voir aussi la vidéo de La Casa del Hikma : Le califat, un régime théocratique ?

Lire aussi :
Avec « Lyre le Coran », Ousmane Timera à l'assaut de la citadelle coranique