Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Petits musulmans en retard à l'école à cause de la prière : NKM démentie par les syndicats

Rédigé par | Lundi 2 Février 2015



Petits musulmans en retard à l'école à cause de la prière : NKM démentie par les syndicats
A Mulhouse, des dizaines d'enfants arrivent systématiquement en retard à l'école parce que leurs parents les emmènent à la prière. Cette histoire décapante nous vient de Nathalie Kosciusko-Morizet.

Les propos du bras-droit de Nicolas Sarkozy, qui s'est prononcé après les attentats à Paris en faveur d'un abandon de libertés au nom de la sécurité,, ont été tenus face à Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFM TV lundi 2 février. Invitée à commenter la législative partielle dans le Doubs organisée la veille et à l’issue de laquelle l'UMP a été éliminée au premier tour au profit du Front national et du Parti socialiste, la députée de l'Essonne a plaidé pour des « solutions radicales » contre « l'extrémisme absurde ».

C’est là qu’elle a évoqué le cas – absurde - de dizaines d’enfants à Mulhouse, « qui arrivent tous les jours en retard à l'école parce qu'ils sont emmenés à la prière par leurs parents ». Elle se sert alors de cet exemple « concret » pour plaider pour le placement des enfants pour les préserver du radicalisme, estimant que « la dérive radicale, c'est une maltraitance. (…) Ça le conduit où, l'enfant, de ne pas aller à l'école et d'aller à la prière à la place ? ».

Sur les pas de Jean-François Copé

« Les Français n'ont pas besoin qu'on leur propose des discours, des propos extrémistes », a-t-elle déclaré en faisant allusion au Front national. « Mais ils ont envie de solutions radicales. Je veux que l'UMP soit le parti des solutions et parfois des solutions radicales. »

Dans la famille de la droite vraiment décomplexée, l’UMP veut prendre la place du FN. NKM s'est érigée en digne successeur de Jean-François Copé : sa déclaration hasardeuse sur RMC rappelle en effet les malheureux propos de l’ex-président de l’UMP en octobre 2012 sur les enfants qui se font arracher leurs pains au chocolat pendant la période du Ramadan dans des quartiers de France.

Les syndicats à Mulhouse démentent

Avec #TweeteCommeNKM, les réseaux sociaux s’en donnent à cœur joie pour dénoncer les propos qui sont aussi adossés au maire de Mulhouse. L’histoire des enfants retardataires pour cause de prière, NKM la doit en effet à son « ami » Jean Rottner. Ce dernier, que FranceTv Info a pu contacter, a nuancé en déclarant qu'il s'agit non pas de « dizaines » mais de « quelques cas isolés ». Des cas tellement isolés que les syndicats d'enseignants et de parents d'élèves n'en ont jamais entendus parler.

Aucun incident du type n'a été signalé par la section départementale du FCPE et de SNUipp-FSU. Un seul et unique cas a été rapporté par l'Unsa Education 68. Mais « cet indicateur montre surtout que les parents accordent de moins en moins d'importance à l'école », tempère un syndicaliste. Les faits font vite taire les mensonges visant à stigmatiser des populations.

Lire aussi :
#StopDjihadisme : une infographie sur les « signes de radicalisation » fait polémique
Après les attentats de Paris, le triomphe du parti de l’ordre
Après les attentats, les atteintes aux libertés mieux admises des Français
Municipales : « les élus déchus de la République » par le CCIF plébiscités
Pain au chocolat : Lettre ouverte à Jean-François Copé
Copé : à cause du Ramadan, plus de pains au chocolat dans les quartiers


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur