Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nice : Christian Estrosi veut un poste de police, pas une mosquée

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 8 Juin 2012



Christian Estrosi est en plein délire sécuritaire. Le député-maire UMP de Nice a annoncé, jeudi 7 juin, vouloir transformer une salle de prière musulmane en poste de police municipale « pour parfaire l'installation des quelque 850 caméras prévues à l'horizon 2013 ».

Selon le député, proche de Nicolas Sarkozy et candidat à sa réélection dimanche 10 juin, l'ancien garage de 140 m², qui abrite une salle de prière musulmane, a été transformé en lieu de culte sans autorisation et cette « occupation constante » a conduit les riverains à se plaindre. M. Estrosi, qui juge « inacceptable que les règles et les valeurs de notre cité soient remises en cause », veut « mettre un terme à ces nuisances ».

Le député a visiblement la dent dure contre les musulmans de sa ville. Le député dit être « attaché à ce que chacun puisse pratiquer son culte dignement » mais ne fait pourtant rien pour permettre aux fidèles d’obtenir une mosquée digne et ne propose aucune solution au change.

Interrogé par l'AFP, le vice-président du Conseil régional du culte musulman de Provence-Alpes-Côte d'Azur (CRCM PACA), Boubekeur Bekri, comprend que la mairie puisse intervenir « s'il y a des dangers ». Toutefois, « pour que la prière puisse être digne, il faut qu'il y ait des salles de prière. Il est urgent de résoudre ce besoin à Nice ». M. Estrosi est loin de vouloir satisfaire les besoins de la communauté musulmane et son élection probable aux législatives le confortera dans ses positions.

Lire aussi :
Nice : un mariage silencieux pour protester contre la charte des mariages
Nice dit non aux youyous et aux drapeaux étrangers à ses mariages
Exhumations à Nice : les tombes musulmanes sous surveillance de la mairie