Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Mosquée En-Nour : Christian Estrosi veut attaquer le préfet en justice

Rédigé par La Rédaction | Mardi 26 Avril 2016 à 16:04

           


Mosquée En-Nour : Christian Estrosi veut attaquer le préfet en justice
Le maire de Nice continue le combat contre l’ouverture de la mosquée En-Nour. Comme prévu, un conseil municipal extraordinaire a été réuni lundi 25 avril.

Parmi les délibérations adoptée, celle visant à poursuivre la préfecture pour avoir autorisé l’ouverture de la mosquée. Christian Estrosi demande la saisie de Tracfin, le service gouvernemental de lutte contre le blanchiment d’argent. « Nos services de renseignement sont inquiets sur ce lieu de culte », avance l’élu LR, qui estime que la politique de l’État n’est pas en cohérence avec la lutte de Manuel Valls contre le « salafisme ».

L’opposition conteste les arguments du maire. Le socialiste Patrick Allemand dénonce le désir d’« entraver la pratique d’un culte » et l’« harcèlement » envers les musulmans. Alors que Christian Estrosi souhaite faire détruire la mosquée pour construire une crèche à la place, l’élu PS répond : « Vous ne pouvez pas contester que le projet de mosquée est antérieur à celui de la crèche. »

Le propriétaire du bâtiment est le ministre saoudien des Affaires islamiques, Cheikh Saleh ben Abdel Aziz Al-Cheikh. Les travaux pour construire la mosquée, dotée d’une bibliothèque, d’un restaurant et de salles de cours, ont été financés à 70 % par des donateurs du Golfe et le reste par le travail bénévole des musulmans de la région.





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par melen le 27/04/2016 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les saoudiens ont acheté des tas de bâtiments en France, ça n'en fait qu'un de plus.
Qu'il achètent un hotel ou une mosquée peu importe, ce qui compte c'est qui dit la messe.
Le reste c'est de la littérature.
Ce n'est pas sur les bâtiments qu'il faut se focaliser, mais sur ce qui s'y passe. Les murs tout le monde s'en fiche. Ce ne sont que des murs. Ce qui compte c'est qui officie. Non?