Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Moselle : la direction d'un collège ferme contre le refus de femmes voilées

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 4 Juin 2014



Alerté par des cas de discrimination contre des femmes voilées dans son établissement, le principal du collège de Farébersviller, en Moselle, a décidé de faire un rappel à la loi à son personnel.

Ces femmes musulmanes, en stage dans le centre de formation continue Greta situé dans l’établissement scolaire, subissaient des remarques désobligeantes de la part du personnel, qui leur faisait comprendre qu’elles n’avaient pas le droit de porter le voile. Mis au courant de cette situation, le principal et le gestionnaire du collège ont réagi dans une lettre datée mardi 3 juin et mise en ligne sur Twitter par un habitant de la ville.

« Après consultation de la cellule juridique du rectorat et au vu des textes cités en référence, il s’avère que ces stagiaires sont tout à fait en droit d’arborer cet élément vestimentaire », écrivent-ils. Un « EPLE (un établissement public local d'enseignement, ndlr) ne peut leur refuser l’accès à ses locaux dans la mesure où les dispositions de la loi n°2004-228 du 15 mars ne s’appliquent pas aux stagiaires adultes et que ce comportement ne constitue pas une menace réelle à l’ordre public », ajoute la direction.

Le comportement du personnel montre une nouvelle fois l'existence de nombreuses dérives illégales qui résultent de la loi du 15 mars 2004 interdisant le port de signes religieux aux élèves. Pour le cas de Farébersviller, le principal a su les éviter et est salué pour sa démarche. Le Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) a lui-même été à plusieurs reprises sollicité par des femmes voilées stagiaires du Greta qui ont vu leur liberté bafoué.






Loading