Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mayotte : face au conflit social, de nouvelles mesures annoncées

Rédigé par La Rédaction | Mardi 26 Avril 2016



Mayotte : face au conflit social, de nouvelles mesures annoncées
Le Premier ministre a reçu à Matignon une délégation d’élus de Mayotte. Un important mouvement social secoue l’île depuis un mois.

Une série de mesures s’élevant à 50 millions d’euros en faveur du département d’Outre-mer a été annoncé. Pour pallier à l’insécurité grandissante, les forces de l’ordre auront droit au renforcement du personnel et des moyens à disposition selon des élus. Dans un mois, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve présentera plus en détail son plan contre l’insécurité et l’immigration clandestine.

Dans un communiqué, Manuel Valls annonce un « rattrapage » de la dotation globale de fonctionnement des communes vis-à-vis de la métropole. Les recettes d’octroi de mer perçues aujourd’hui pas l’État seront reversées désormais aux communes. Le Conseil départemental de Mayotte va bénéficier d’une compensation des dépenses liées à l’aide sociale à l’enfance ainsi que d’une annulation de créances à l’État au titre de l’impôt sur le revenu.

Le mouvement de grève initié le 30 mars par une intersyndicale réclame une égalité réelle avec la métropole et donc la stricte application du Code du travail national sur l’île de l’archipel des Comores. Pour Salim Nahouda, secrétaire général de la CGT Mayotte, « l’application du code du travail au 1er janvier 2018 est la seule garantie mais cela ne suffit pas. Cette application doit être accompagnée d’une formation des représentants syndicaux ».

Mi-avril, des points d'accord avait déjà été trouvés entre les syndicats et le gouvernement via le ministère des Outre-mer, en particulier sur le passage à un taux d’indexation de 40 % de traitement des fonctionnaires dès 2017, la mise en place de la prime d’activité au 3e trimestre 2016, la revalorisation des retraites et l’étude de la mise en œuvre de la CMU-C, la Couverture maladie universelle complémentaire, dans le département avant la fin 2016. La grève générale avait alors était suspendue.

Lire aussi :
Mayotte : 14e jour de grève générale pour réclamer une « égalité réelle » avec la métropole
Mayotte Française : les défis de la départementalisation
Mayotte la musulmane fait partie de la France
De la colonisation française : Mayotte, le dernier caprice de la Françafrique