Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le FBI accusé de pressions sur les musulmans pour devenir espions

Rédigé par La Rédaction | Mardi 4 Novembre 2014



Le FBI accusé de pressions sur les musulmans pour devenir espions
Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) dénonce les pressions du FBI à l’encontre des Américains de confession musulmane, forcés d’espionner leurs coreligionnaires dans les mosquées, les restaurants et autres lieux d’intérêt pour les fidèles de l’islam.

L’organisation, qui déclare que cette pratique leur a été signalée à travers tout le pays par des dignitaires locaux, appelle depuis fin octobre les responsables de mosquées et imams à s’armer de conseils juridiques et d’un avocat en vue, s’il le faut, de porter plainte dans le cas où ils reçoivent la visite d’agents du FBI et où il leur est demandé de partager des informations sur des membres de leur communauté.

Estimant en effet que la surveillance continue des musulmans alimente une suspicion née de leur simple appartenance religieuse, le CAIR dénonce une atteinte à la liberté de conscience.

« Les dirigeants et les institutions musulmanes américaines doivent maintenir de bonnes relations avec les autorités policières locales et fédérales, mais ces relations doivent être fondées sur le respect des droits civils protégés par la Constitution. Consulter un avocat est la meilleure façon de protéger vos droits », a signifié Jenifer Wicks, responsable juridique au CAIR.

Le FBI est depuis longtemps accusé par les musulmans d’espionnage. Plusieurs personnalités musulmanes, y compris le directeur exécutif du CAIR, ont même été espionnées par les autorités. Dernièrement, Human Rights Watch (HRW) a enfoncé le clou en déclarant que le FBI aurait « encouragé, poussé et parfois même payé » des musulmans américains à commettre des attentats.