Connectez-vous S'inscrire






Monde

Etats-Unis : les Américains favorables au profilage des musulmans et des Arabes

Rédigé par Christelle Gence | Mercredi 30 Juillet 2014

L'image des Arabes et des musulmans outre-Atlantique s'est détériorée cette année. Au point où une partie croissante de la population américaine se prononce pour le profilage ethnico-religieux de concitoyens qui ne leur ressemblent pas.



Etats-Unis : les Américains favorables au profilage des musulmans et des Arabes
Toujours plus d’Américains ont une opinion défavorable des musulmans et des Arabes. C’est ce que révèle un sondage paru mardi 29 juillet et réalisé par l'Institut américano-arabe (Arab American Institute, l'AAI) entre les 27 et 29 juin dernier.

Seuls 27 % des Américains ont une opinion favorable des musulmans, contre 35 % en 2010. De même, les opinions favorables à l’égard des Arabes sont tombées à 32 %, contre 43 % auparavant. Ce sont les taux les plus bas enregistrés depuis que l’AAI réalise de tels sondages, a souligné son président Jim Zogby, et qui témoignent d’une érosion continue du sentiment favorable de l’opinion publique américaine à l’égard des musulmans et des Arabes.

Le profilage des musulmans soutenu

Sa précédente enquête en 2012, décortiquée sur Saphirnews avant les élections présidentielles américaines, démontraient déjà que les deux minorités étaient déjà les plus mal-aimées. Rien ne change sur ce point, mais l’un des résultats les plus alarmants mis en avant par le nouveau sondage révèle que 42 % des Américains estiment justifié le profilage des musulmans et des Arabes, pratique courante du FBI et de la NSA qui ont espionné des citoyens américains sur la base unique de leurs croyances religieuses.

Pire encore, un récent rapport de Human Rights Watch a mis en évidence que des musulmans ont été incités à commettre des attentats sur le sol américain, entretenant l'islamophobie dans le pays.

Arabes et musulmans, du pareil au même

Des différences sont toutefois notables selon l’âge et les opinions politiques des sondés : 59 % des républicains et 53 % des plus de 65 ans sont favorables à la mise sous surveillance des musulmans, contre 32 % des démocrates et des 18-29 ans. Seuls 29 % des Américains « non Blancs » sont favorables au profilage, contre 47 % des Blancs.

Autre enseignement du sondage : de nombreux Américains confondent Arabes et musulmans, supposant que les Arabes américains sont tous de confession musulmane. Or ce n’est le cas que pour moins d’un tiers d’entre eux. De même, tous les musulmans sont supposés Arabes, alors que moins d’un quart l’est.

Les clichés sont tenaces. Au moins 3,5 millions d’Américains sont d’ascendance arabe, libanaise pour la plus grande part (27 %), puis saoudienne, égyptienne, syrienne et somalienne, selon l’AAI.

Lire aussi :
Des musulmans incités à commettre des attentats par le FBI
Iftar à la Maison Blanche : Obama se fait l'avocat d'Israël face aux musulmans
Etats-Unis : des personnalités espionnées parce que musulmanes
New York : fin de l’espionnage des musulmans
Musulmans et Arabes : les mal-aimés des États-Unis





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu