Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

Laïcité : une affiche de la FCPE défendant le droit des mères voilées aux sorties scolaires critiquée

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 24 Septembre 2019 à 12:27

           


Laïcité : une affiche de la FCPE défendant le droit des mères voilées aux sorties scolaires critiquée

« Oui, je vais en sortie scolaire, et alors? » L'affiche réalisée par la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) dans laquelle on voit une femme voilée accompagnée d'une jeune élève est au cœur d'une énième polémique qui n'est pas pour faire grandir les débats sur la laïcité.

Le syndicat, pour qui « La laïcité, c'est accueillir à l'école tous les parents sans exception », entend défendre le droit pour les mères d'élèves musulmanes voilées à accompagner leurs enfants aux sorties scolaires, entre autres droits. L'affiche rappelle ainsi que les mères voilées sont des mères comme toutes les autres qui ont tout autant le droit de participer à la vie scolaire de leurs enfants.

Voir aussi la vidéo de La Casa del Hikma : la laïcité, un outil contre les religions en France ?

Cette position, réaffirmée dans le cadre d'une campagne aux élections des parents d'élèves en octobre, n'a pas été du goût du Printemps républicain et autres mouvements identitaires, qui y voient une « entorse » à la laïcité - alors qu'elle n'interdit absolument pas le port de signes religieux pour les parents - et la promotion du « communautarisme » à l'école.

L'affiche de la FCPE fait bondir le ministre de l'Education nationale

C'est l'attitude de Laurent Bouvet, cofondateur du Printemps républicain mais également membre du Conseil des sages de la laïcité, qui a mis le feu aux poudres. Il a partagé, dimanche 22 septembre, des photomontages pour moquer la FCPE, en remplaçant la femme voilée par Michael Jackson qui a fait l’objet d’accusations de pédophilie, ou encore par des jihadistes, armes au poing et index pointé vers le ciel, toujours avec la mention « Oui, je vais en sortie scolaire, et alors ? ». Autant de comparaisons qui choquent et qui a amené des militants et des internautes à appeler massivement à la démission de Laurent Bouvet à travers le hashtag #BouvetDemission.

Ce dernier, qui a revendiqué « l'esprit Charlie » en guise de défense, peut toutefois se targuer, sur le fond, d'avoir un soutien de poids en la personne de Jean-Michel Blanquer. Le ministre de l'Éducation nationale a, en effet, réagi, mardi 24 septembre, à l'affiche de la FCPE, en jugeant la campagne « regrettable ». « Il faut avoir le sens de l'histoire, cette fédération de parents d'élèves a été fondée sur la laïcité donc c'est extrêmement paradoxal. Je pense que c'est une erreur de leur part, j'espère qu'ils vont la corriger », a-t-il déclaré sur RMC-BFM TV. Il est allé plus loin en accusant la FCPE de « flatter le communautarisme pour avoir des voix ».

Cette réaction n'a rien de surprenant venant du ministre puisqu'il a signifié, à de nombreuses reprises, son opposition au port du voile pour les accompagnatrices lors de sorties scolaires. Mais ses déclarations sont de nature à scandaliser la FCPE.*

Les parents d'élèves ne sont pas soumis aux règles de neutralité comme peuvent l'être les fonctionnaires de l'Etat, a rappelé en 2013 le Conseil d'Etat qui avait tranché en faveur du droit pour les parents d'accompagner les enfants aux sorties scolaires tout en portant des signes religieux.

Plus récemment, en juin dernier, l’amendement sur l’interdiction du voile pour lors de sorties scolaires a été supprimé de la loi Blanquer. Le ministre Jean-Michel Blanquer s'était prononcé contre « une interdiction légale ».

*Mise à jour : « Nous assumons cette affiche parce qu'elle correspond à la réalité. Nous n'avons pas d'injonction à recevoir ni d'un gouvernement ni d'un ministre », a fait savoir sur BFM TV le co-président de la FCPE Rodrigo Arenas, qui a martelé que la FCPE défend « une laïcité qui inclut et non pas qui exclut ».

La FCPE a annoncé qu'elle porté plainte contre Laurent Bouvet pour incitation à la haine.

Lire aussi :
Sorties scolaires : l’amendement sur l’interdiction du voile supprimé de la loi Blanquer
Mères voilées et sorties scolaires : mettons un terme à l'instrumentalisation de la laïcité




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Mythopasmytho le 26/09/2019 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La France confond (fait semblant de confondre) clergé (titre, fonction, prêtres, imams etc) et citoyens.
Elle confond (fait semblant de confondre) clergé et signes extérieurs de foi.
Elle fait de ces derniers (les signes extérieurs de fois) un pouvoir et non une pratique.
Elle utilise les religions à des fins populistes, politiques voire racistes.

2.Posté par Mythopasmytho le 26/09/2019 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La kippa est un signe sion iste. Anti sémitisme.
Le foulard est un signe islam iste. Lucidité.

3.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 27/09/2019 07:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est une question culturelle. Les signes extérieurs de la foi sont réservés en Occident, et cela depuis longtemps, au membres du clergé et aux moines. Les "laïcs" n'y sont pas astreints. Mieux: depuis plus d'un siècle, une partie de la population en France, ouvertement athée, considère la pratique de toute religion comme une superstition honteuse, à dénoncer et à moquer.

C'est le célèbre "croa croa" qu'on entends parfois dans le métro quand un curé en soutane (il n'y en a d'ailleurs plus) y monte.

Que des personnes ordinaires, ou des mères de famille puissent adhérer à une religion au point de reprendre les codes vestimentaires des bonnes soeurs, considérées majoritairement comme bigotes et "coincées", choque le vivre ensemble. C'est comme ça. A elles de voir.

La tolérance ne s'impose pas, elle se pratique. Le voile est choquant, et son port, qui est d'ailleurs une provocation intolérante à l'égard des sentiments ordinaires en France, choque. C'est comme ça.

4.Posté par Mythopasmytho le 27/09/2019 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si l'on transpose votre analyse sur une autre conviction (un autre non choix) tel que l'amour par exemple.
Je suis amoureux d'une personne sans meme lui avoir parlé.
A vous par contre elle vous laisse indifférent. Elle vous déplait meme.
Ou se trouve la raison là dedans. Nulle part.
Cependant personne n'aurait l'idée d'interdire sa visibilité.
Adhérer au socialisme par exemple, ou se trouve la raison, la justesse là dedans. Nulle part.
Le désir d'enfant ou son contraire. Nulle part.
Interdire ce qui à nos yeux ne semble pas avoir de sens est un argument sans valeur. Puisqu'une telle logique voudrait que l'on interdise quasiment tout.





Il n'est pas un choix, il ne se décide pas, il est une conviction, il est un état. Manifester publiquement ce non choix, cette conviction, cet état n'est basé sur aucun fondement sensé, logique, il est un hasard, un non choix mais cependant une conviction.

5.Posté par Mythopasmytho le 27/09/2019 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pardon pour ma dernière phrase.
J'ai écris puis m'apercevant que c'était très mal formulé, j'ai voulu effacer puis reprendre en omettant d'en effacer un morceau.

6.Posté par Mythopasmytho le 27/09/2019 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est aux personnes rigides de s'éduquer François, pas aux personnes détestées, muselées, vilipendées sans fondements.
L'éducation est un apprentissage, ce qui fait des civilisations qu'elles durent dans le temps c'est le fait de fonder une société, de savoir supporter les autres.

7.Posté par Mythopasmytho le 27/09/2019 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous ne supportez pas la pretrise, également vous ne supportez pas leurs ouailles. Vous proposez donc d'interdire à ses dernières (leurs ouailles) toute visibilité. Un sens donc (la vue).
La liberté d'expression ne passe pas que par la vue. Elle peut passer aussi par le fait d'écrire, de parler. Pour une logique, demain vous devriez invoquer un interdit d'expression de ses autres sens (écrire, parler). Et oui François, c'est ce que vous dites.

8.Posté par Mythopasmytho le 27/09/2019 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y en a plein les livres d'Histoire des érudits religieux. Des barbus, des enturbannés, des ensoutanés, des tondus, des tout nus, vous allez en faire quoi François. Non parce qu'il faut etre logique, l'expression n'est pas que l'habit.