Connectez-vous S'inscrire
Rss
YouTube
Instagram
Google+
Twitter
Facebook
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité







Sur le vif

Laïcité : la religion, un faux problème dans l’entreprise

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 29 Mai 2013



Le fait religieux pose-t-il un problème dans les entreprises ? Comment doit-il être encadré ? Pour répondre à ces questions, l’Observatoire du fait religieux en entreprise de Sciences Po Rennes, en partenariat avec le groupe Randstad France a lancé une enquête* dont les résultats ont été publiés, mardi 28 mai, par Libération.

Cette étude a été menée entre septembre et mars 2013, soit avant l’arrêt de la Cour de cassation donnant raison à une salariée voilée de la crèche Baby Loup.

200 cadres des ressources humaines, 500 managers et 700 salariés ont répondu à un questionnaire. Résultat : 80 % des managers interrogés disent ne pas ressentir de « malaise particulier » sur les questions liées au fait religieux dans l'entreprise.

Dans la majorité des cas (94 %), les problèmes rencontrés se règlent rapidement. Dans les faits, la religion préoccupe surtout les entreprises de région parisienne et des grandes métropoles (Lille, Marseille, Lyon), que celles implantées dans les villes de provinces. Ainsi 43 % des responsables RH d’Ile-de-France déclarent connaître ou avoir connu des problèmes liés au fait religieux, contre moins de 5 % des entreprises bretonnes. En outre, 41 % des cadres RH interrogés pensent « que cette question va devenir problématique dans un futur proche ».

Tandis que des députés discutent d'une proposition de loi contre le voile dans les entreprises,, l’étude montre que seule une minorité des salariés approuve l’idée d’une loi pour encadrer la pratique religieuse dans l’entreprise.

Ainsi 12 % seulement des cadres RH estiment que « c’est la solution à privilégier ». 2 % des managers et 16 % des employés partagent cette idée. Et pour 33 % des cadres RH et quasi autant de managers (30%), une loi serait même une solution dommageable. Elle ne serait pas d’une grande utilité pour 45 % des managers, 27 % des salariés et 21 % des cadres RH.

Tous estiment qu’il revient à l’entreprise même d’adopter sa propre politique sur ces questions. Reste que 34 % des personnes interrogées pensent que l’entreprise doit devenir « un lieu laïc à l’instar du service public ». Mais 36 % que « la pratique doit rester discrète et être régulée par l’entreprise » et 30 % pensent que « chacun est libre de faire ce qu’il veut ».

La majorité des salariés interrogés dans cette étude ne veulent donc pas que les entreprises privées interdisent à leurs salariés le port de signes religieux. Le monde du travail se passera bien d'une nouvelle loi honnie des citoyens musulmans.

* Télécharger et lire l'enquête complète sur le fait religieux en entreprise ci-dessous.

Lire aussi :
Loi anti-voile en entreprise : le projet examiné à l’Assemblée nationale
Peut-on légitimer ou justifier une discrimination par la force d’une nouvelle loi ?
Laïcité à Baby Loup : amnésie ou mensonge collectif ?
Hollande : une loi anti-voile nécessaire dans les crèches
L’offensive anti-voile de l'UMP dans les entreprises et les associations
La nouvelle guerre contre le voile dans le secteur privé
Le port du voile interdit à la Sécurité sociale
Baby Loup : la Cour de Cassation donne raison à la salariée voilée
Loi anti-nounous voilées : le retour






Loading