Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Sur le vif

La réouverture de la mosquée de Beauvais ordonnée par la justice

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 16 Mai 2022 à 12:15

           


La réouverture de la mosquée de Beauvais ordonnée par la justice
Près de cinq mois après la fermeture administrative de la mosquée de Beauvais ordonnée par la préfecture de l’Oise, le tribunal administratif d'Amiens a ordonné, lundi 16 mai, sa « réouverture provisoire », mettant en avant « les changements intervenus » depuis la fermeture du lieu de culte musulman, parmi lesquels « l'éviction du précédent imam, l'effacement du contenu de ses prêches et des textes qui y étaient liés sur les comptes des réseaux sociaux de l'association gestionnaire ».

Pour le juge des référés, « le maintien de la fermeture de la mosquée porte une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte ».

Un premier recours en justice avait été rejeté fin décembre 2021. En signe de soutien aux responsables de la mosquée, défendu par l’avocat Me Sefen Guez Guez, qui s’est occupé du cas de la mosquée de Pessac, en Gironde, une cinquantaine de personnes étaient présentes à l'audience qui s’est tenue vendredi 13 mai à Amiens. Sa réouverture saura être saluée tant par les dirigeants que par les fidèles.

« Dès le mois de février 2022, la mosquée de Beauvais demandait dans le cadre d'une discussion avec la préfecture que celle-ci puisse rouvrir compte tenu des mesures proposées par elle (modération sur les réseaux sociaux, etc.). Malgré cela, l'administration refusera dans le cadre d'une procédure amiable de faire droit à l'association gestionnaire, finissant même par réclamer une démission collective de tous les membres du bureau de l'association, ce qui était inacceptable pour l'association, les membres étant élus démocratiquement », signale l’avocat.

« Après la mosquée de Pessac, la mosquée de Beauvais devient le second lieu de culte à obtenir gain de cause devant la justice administrative et démontre, une fois de plus, qu'une réelle mobilisation et une défense ajustée permet d'obtenir gain de cause face à l'administration. »

Lire aussi :
Fermeture de la mosquée de Pessac : le Conseil d'Etat rejette le recours du ministère de l'Intérieur
Le président de la mosquée de Beauvais condamne les propos de leur ex-imam
Fermeture de la mosquée de Beauvais : l’imam porte plainte pour dénonciation calomnieuse