Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La Grande-Bretagne durcit le ton avec les extrémistes

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 8 Juin 2011



La Grande-Bretagne prévoit une refonte de son système de lutte contre le terrorisme et de contrôle des groupes islamiques radicaux. C’est la ministre de l’Intérieur Theresa May qui a présenté le projet mardi 7 juin. Ce dernier prévoit une lutte « contre toutes les idéologies qui peuvent mener au terrorisme, Al-Qaida, ses affiliés et les groupes qui partagent les mêmes idées», a précisé la ministre.

Theresa May veut notamment augmenter les actions en direction des prisons et des universités. Deux secteurs trop longtemps négligés à son goût et qui représentent des lieux propices à la diffusion d’idées radicales.
Autre projet phare : supprimer les subventions publiques aux associations qui ne condamneront pas explicitement la violence ou montreront des positions islamistes radicales.

Un tournant dans la politique britannique. Le gouvernement a, pendant longtemps, généreusement subventionné des associations religieuses, au nom de la liberté de conscience et dans le but de favoriser l’émergence d’un islam modéré. Cette politique fait l’objet, désormais, de virulentes critiques de la part du nouveau gouvernement conservateur de David Cameron.

En 2005, les attentats de Londres avaient été organisés par des terroristes nés en Grande-Bretagne. Un constat qui depuis symbolise l’échec du plan de lutte national.

Lire aussi :
Grande-Bretagne : l'islamophobie devenue « socialement acceptable »
Multiculturalisme : les propos de Cameron choquent les musulmans anglais
Grande-Bretagne : « Inspiré par Muhammad », une campagne de pub au service des musulmans




Loading