Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

LDJM/CRIF : Karim Achoui réagit à la polémique

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 18 Septembre 2013



Bad buzz pour la Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM) depuis la polémique soulevée sur la venue de Habib Meyer à la soirée d'inauguration de l'association. Face au tollé suscité par la présence remarquée de l'ancien vice-président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) et député de la 8e circonscription des Français de l'étranger (comprenant notamment Israël, l'Italie et la Turquie), Karim Achoui, président de la LDJM, s'est obligé à réagir.

C'est par la voie d'un communiqué paru mardi 17 septembre que l'ex-avocat revient sur cet épisode en se dégageant des responsabilités sur la venue de Habib Meyer, un proche du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou qu'il n'a "jamais invité". Il désavoue publiquement, sans le citer, le co-fondateur de la LDJM Farid Belkacemi, qui a introduit le député au public... apparemment sans que Karim Achoui n'ait été mis au courant.

"J'ai pris acte de sa venue, qui était tout à fait spontanée. Il est, en effet, opportun de préciser que je ne l'ai JAMAIS invité à cet évènement, et sa venue soulève une totale incompréhension de ma part", écrit-il. "Je n'ai JAMAIS collaboré, et ne collaborerai JAMAIS avec l'extrême droite israélienne", conclut le président de la LDJM, sans donner plus d'éléments sur sa position vis-à-vis du CRIF, nommé à aucun moment du communiqué.

Pour Karim Achoui, la LDJM se lance dans un combat essentiellement judiciaire pour l'égalité des droits. Contacté par Saphirnews, il est demeuré injoignable mardi, jour de l'ouverture du procès des hommes accusés de tentative d'assassinat sur l'ancien avocat.

Lire aussi :
Lutte contre l’islamophobie : Karim Achoui sous les feux de la rampe





Loading