Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L’opposition syrienne perd son chef

Rédigé par La Rédaction | Mardi 23 Avril 2013



L’inaction de la communauté internationale face au conflit syrien exaspère les opposants au régime sanguinaire de Bachar al-Assad. Le chef de l'opposition Ahmed Moaz al-Khatib a annoncé une nouvelle fois, dimanche 21 avril, sa démission.

« Quand un oiseau est dans sa cage, il reste emprisonné et paralysé. Hier, j'ai quitté la cage de la déception dans laquelle j'étais enfermé », a-t-il écrit sur sa page Facebook. Une source proche de la Coalition a affirmé que des consultations sont en cours pour choisir le président par intérim le 10 et 11 mai.

« Je peux confirmer que la démission d'Ahmed Moaz al-Khatib est définitive », a indiqué Marwan Hajjo, membre de la Coalition de l'opposition syrienne (CNS), indiquant qu'Ahmed Moaz al-Khatib avait informé l'opposition de sa décision à Istanbul, où s’est tenue une réunion du groupe des Amis de la Syrie.

Les insurgés, qui réclament de longue date la livraison d’armes lourdes pour combattre l’armée gouvernementale, n’ont pas obtenu satisfaction à l’issue de cette réunion, aucun pays ne désirant en fournir pour le moment. La France, qui se disait prête à le faire même sans accord avec l’Union européenne, a finalement fait marche arrière après l’allégeance du groupe de rebelles syriens Front al-Nosra à Al-Qaïda.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) continue de relayer ses décomptes macabres. La reconquête par les troupes de Bachar al-Assad d’une localité proche de Damas a provoqué la mort d’au moins 101 personnes, a indiqué l’OSDH lundi 22 avril.

Lire aussi :
Un prédicateur belge enlevé en Syrie
Syrie : le patrimoine islamique bombardé (vidéo)
Syrie : une crise interne au sein de la coalition anti-Assad
Syrie : le cheikh al-Bouti enterré près de Saladin
Le savant sunnite Muhammad Saïd al-Bouti tué en Syrie
Deux minutes pour la Syrie pour mobiliser l’opinion en France
Stéphane Hessel : son ultime témoignage pour la Syrie
Enjeux décisifs en Syrie