Connectez-vous S'inscrire






Religions

Le savant sunnite Muhammad Saïd al-Bouti tué en Syrie

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Vendredi 22 Mars 2013

Le dignitaire religieux syrien Muhammad Saïd Ramadan al-Bouti est décédé brutalement, jeudi 21 mars 2013, lors d'un attentat-suicide survenu dans une mosquée de Damas. Il était une des rares personnalités sunnites du pays à s'être rangé aux côtés du président Bachar al-Assad, accusé de crimes contre le peuple syrien depuis deux ans.



Muhammad Saïd Ramadan al-Bouti est décédé brutalement, jeudi 21 mars 2013, lors d'un attentat-suicide dans une mosquée de Damas.
Muhammad Saïd Ramadan al-Bouti est décédé brutalement, jeudi 21 mars 2013, lors d'un attentat-suicide dans une mosquée de Damas.
Un attentat-suicide à la bombe est survenu, jeudi 21 mars, dans une mosquée du nord de Damas, provoquant la mort d’une quarantaine de personnes. Parmi les victimes, figure le cheikh Muhammad Saïd Ramadan al-Bouti, le célèbre savant sunnite, qui délivrait alors un cours de religion à des fidèles. Il était âgé de 84 ans.

Sa mort a été confirmée par le ministère syrien de la Santé. « Cheikh Muhammad Saïd al-Bouti et 41 fidèles, dont son petit-fils, ont été tués et 84 personnes ont été blessées dans l'attentat qui a visé la mosquée al-Imane, dans le quartier de Mazraa », a indiqué le ministre, cité par la télévision d’Etat.

Les islamistes combattant aux côtés des insurgés sont accusés d’être les responsables de l’attentat. Toutefois, il s’agit du premier attentat-suicide contre une mosquée en Syrie. « Nous condamnons catégoriquement l'assassinat du cheikh Muhammad Saïd al-Bouti », a déclaré le chef de la Coalition nationale de l'opposition syrienne, Ahmed Moaz al-Khatib. « C'est un crime à tout point de vue que nous rejetons complètement », a-t-il ajouté, suggérant que ce pourrait être les forces pro-Assad qui auraient commis l'attentat.


Un supporter du régime syrien

Le dignitaire religieux syrien d'origine turque est diplômé de la prestigieuse faculté d’Al-Azhar au Caire et est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages traitant de religion, de philosophie et de littérature. Il était très bien connu des Syriens puisqu’il présentait tous les vendredis ses sermons à la télévision officielle syrienne. Le savant, dont l'érudition était fortement appréciée par les musulmans, était aussi régulièrement invité dans des conférences et colloques à travers le monde.

Le cheikh Muhammad Saïd Ramadan al-Bouti s’est fait remarquer dernièrement pour s’être rangé aux côtés de Bachar el-Assad après le début des protestations populaires en mars 2011. Il ne cautionnait cependant pas le meurtre de civils par des militaires. Le président syrien, d’obédience alaouite (chiite), perd un de ses grands soutiens, qui se font de plus en plus rares au sein de la majorité sunnite.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu