Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 


Sur le vif

L’interdiction des prières de l’Aïd al-Fitr hors des mosquées de France, une décision « en dépit du bon sens »

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 10 Mai 2021 à 12:25

           


L’interdiction des prières de l’Aïd al-Fitr hors des mosquées de France, une décision « en dépit du bon sens »
L’interdiction stricte faite cette année aux municipalités de mettre à disposition des bâtiments publics dans le but d'organiser des rassemblements pour l’Aïd al-Fitr fait grincer des dents. La maire de Levallois-Perret, Agnès Pottier-Dumas, a fait part de son « plus vif étonnement face à cette décision incompréhensible ».

Dans une lettre adressée jeudi 6 mai au préfet des Hauts-de-Seine, Laurent Hottiaux, que Saphirnews a pu consulter, l’élue a pris la plume pour appeler l’Etat à assouplir sa position en permettant aux maires de mettre à disposition des fidèles des lieux en plein air, « où célébrer cette fête dans de bonnes conditions ».

L’année dernière, malgré la crise sanitaire, quelques rassemblements avaient pu être organisés pour célébrer la fin du Ramadan. Ce fut le cas à Levallois, où l’Aïd al-Fitr avait pu se tenir « dans des conditions sanitaires remarquables, en extérieur au stade Didier Drogba de Levallois, grâce à l'engagement de toutes les équipes de l'association de l'Union des musulmans de Levallois », rappelle Agnès Pottier-Dumas.

Faire vivre « une laïcité inclusive »

« Aujourd'hui, votre interdiction formelle de voir cet évènement se dérouler au sein d'un bâtiment public ou en extérieur, laisse la communauté musulmane de Levallois dans l’impossibilité la plus totale de célébrer cette fête majeure. Les fidèles levalloisiens n’auront ainsi pas d’autre choix que de se réunir dans un espace fermé beaucoup plus réduit et fortement plus propice à une circulation importante du Covid-19 », estime-t-elle. « Cette décision gouvernementale qu'il vous est demandé de faire appliquer me semble dès lors prise en dépit de tout bon sens et je le regrette sincèrement. »

Souhaitant faire vivre dans sa commune « une laïcité inclusive, respectueuse de tous les cultes et de l’ensemble de leurs fidèles », la maire réitère « avec force (sa) détermination très ferme à continuer à mettre des bâtiments publics à disposition des communautés chrétiennes, juives et musulmanes de Levallois ». « Si le contexte sanitaire nous oblige actuellement à certaines exceptions, celles-ci ne sauraient devenir la règle », indique-t-elle, déclarant qu’elle assumera toute décision qu’elle prendra sur le sujet, « en responsabilité et en conscience » si l’interdiction demeure ferme.

De son côté, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a émis ses recommandations aux musulmans de France pour que la prière de l'Aïd el-Fitr se déroule dans les meilleures conditions compte tenu de la situation épidémiologique.

Lire aussi :
Aïd al-Fitr 2021 face au Covid-19 : ce que le CFCM recommande aux musulmans de France
Fin du Ramadan 2021 : les rassemblements en dehors des mosquées pour l’Aïd al-Fitr interdits en France
Levée du couvre-feu pour la Nuit du Destin : pourquoi le Conseil d’Etat rejette la demande de la Grande Mosquée de Paris