Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L’Afrique du Sud, mobilisée pour la Palestine, appelle à boycotter Israël

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 13 Août 2014



L’Afrique du Sud, mobilisée pour la Palestine, appelle à boycotter Israël
La campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) engrange toujours plus de succès et des porte-voix prestigieux de cette initiative internationale se multiplient. Outre l’archevêque Desmond Tutu,, Thabo Mbeki, l’ex-président sud-africain, a appelé, lundi 11 août, les partis politiques, les syndicats et les instances religieuses à se mobiliser pour le boycott des produits israéliens et à se désengager des entreprises israéliennes afin de marquer la solidarité de son pays avec les Palestiniens.

Face au carnage constaté dans la bande de Gaza, l’opinion publique doit se mobiliser contre Israël afin qu'il « paie un prix pour la position qu'il prend », a indiqué Thabo Mbeki à Pretoria, dans un discours adressé aux étudiants de l'Université d'Afrique du Sud (UNISA). « Ce n'est pas de la responsabilité du gouvernement de mobiliser les gens. Nous devons nous mobiliser nous-mêmes », a-t-il ajouté.

Il a toutefois rejeté les appels visant au rappel de l’ambassadeur d'Afrique du Sud à Tel-Aviv, jugeant que son pays a besoin de « parler » avec Israël en vue d'une « solution juste » au conflit, ce qui ne peut se faire « en retirant les ambassadeurs ».

L’Afrique du Sud, anciennement régie par un régime d’apartheid jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Nelson Mandela, est sensible à la cause palestinienne. A l'appel de la Coalition nationale pour la Palestine (NC4P) qui comprend une trentaine d'associations, d'organisations religieuses, de syndicats et de partis politiques, environ 50 000 personnes ont manifesté le 9 août dans les rues du Cap afin de dénoncer Israël.

Le Congrès national africain (ANC) au pouvoir, qui soutient officiellement la campagne BDS, a fermement dénoncé en juillet les massacres à Gaza, jusqu'à comparer l’intervention israélienne à la politique des nazis contre les juifs. « Nous n'avons pas d'excuses à faire car notre déclaration est une vérité sur ce que nous ressentons au sujet d'Israël », a déclaré le porte-parole de l'ANC, Zizi Kodwa, aux pro-israéliens qui réclamèrent des excuses. Des mesures contre les ressortissants sud-africains s'engageant pour l'armée israélienne sont également envisagées par les autorités, alertées par un groupe de défense des droits des Palestiniens.

Lire aussi :
L’appli Buycott utilisée en masse pour faire pression sur Israël
Six Prix Nobel de la paix réclament un embargo contre Israël
Israël placé dans la liste des Etats terroristes par la Bolivie
Netanyahu sèche les funérailles de Mandela, ce qu'il ne dit pas
Israël reconnu coupable de crime d’apartheid en Afrique du Sud
Critiquer Israël dans les facultés françaises, un impossible débat ?