Connectez-vous S'inscrire

Psycho

Kayla : « Mon mari ne me respecte pas devant sa sœur »

Rédigé par Lalla Chams En Nour | Samedi 25 Novembre 2023 à 08:00

           


Je suis une jeune maman de 23 ans mon mari lui en a 34. Actuellement, dans mon couple, cela ne va pas. Mon mari est un homme, gentil, serviable, il donne sans compter et il a aussi les moyens. Au début, on était heureux, on se disputait rarement mais, récemment, sa sœur a déménagé avec nous car elle a des problèmes avec son mari. C’est là que les ennuis ont commencé.

Je venais juste d’accoucher à son arrivée à la maison. Dès le premier jour, mon mari m'a dit qu’il ne va plus aider à la maison, que c’était à moi de me débrouiller. J'ai dit ok, pas de soucis, parce que je fais tout à la maison de base. Il m'avait aussi dit qu'il fallait que je me repose suite à mon accouchement mais, à l’arrivée de sa sœur, il a changé d'avis.

Déjà, sa sœur ne m'avait pas prévenue qu’elle allait s'installer chez nous. Le jour J, elle m'a juste appelée pour me demander de préparer ça et ça pour manger à son arrivée.

Des fois, quand on est dans la chambre la nuit à 23h, elle appelle son frère pour discuter ; moi je ne dis rien. Des fois, ma belle-sœur me lance des piques comme quoi mon fils ne grossit pas car je le laisse trop souffrir. Je prépare à manger comme si je suis obligée et me dit même que je suis trop grosse. Des fois, son frère et mon mari renchérissent.

Quand je demande à mon mari d’aller faire les courses de la maison, elle vient dire à son frère qu’elle veut aussi y aller et ils y vont sans moi ! Elle raconte tout ce qui ce passe chez moi à sa mère et à sa sœur. Ces derniers temps, sa mère ne s'intéresse plus à moi, elle a ouvert un compte Messenger sans m’ajouter et a refusé mon invitation. Bientôt, ma belle-sœur va accoucher et elle veut que ce soit lui qui prépare tous ses repas de la journée.

Le problème, ce n’est pas seulement sa sœur, car même lui ne me respecte pas devant elle. Il peut me crier dessus devant elle, la laisser me rabaisser. Quand il fait des projets, il les dit à tout le monde sauf à moi. Quand j'essaie de lui parler, il ne veut pas.

Je prends donc sur moi parfois mais je n’y arrive plus et j’éclate. Il ne me respecte pas, il a zéro considération à mon égard mais il me dit c’est bon c’est passé. Vraiment, je ne sais pas si c’est moi qui suis compliquée à vivre, je me sens perdue.

Lalla Chems En Nour, psychanalyste

Chère Kayla,

Il me semble que votre intuition vous parle vrai, mais que vous avez une difficulté à vous faire respecter. Vous allez même jusqu’à douter de vous, c’est « compliqué à vivre », dites-vous.

Non, il n’est pas normal de ne pas vous demander votre avis pour accueillir chez vous votre belle-sœur. Il n’est pas normal qu’elle vous donne des ordres, n’êtes-vous pas chez vous ? De même qu’une femme venant d’accoucher ne doit pas se mettre à faire le ménage. Le rôle du mari est alors d’entourer sa femme d’affection, de la soutenir, de l’aider, afin qu’elle se sente en sécurité et soutenue moralement après cette épreuve qu’est l’accouchement.

La question semble donc d’abord votre rapport à vous-même. Si vous ne vous respectez pas vous-même, comment voulez-vous qu’on vous respecte ? Vous n’êtes pas une esclave, que je sache, mais la mère de l’enfant de cet homme. Serait-il pris dans une emprise familiale ? C’est-à-dire qu’il accorderait plus de crédit et de confiance à sa famille du passé plutôt qu’à la famille qu’il est en train de construire avec vous ?

Il serait important que vous essayiez d’avoir une vraie conversation avec lui. Non pas dans la plainte, il ne l’entendrait pas, mais en lui faisant valoir ses responsabilités d’époux et de père. Si vous souhaitez tous les deux le bonheur et l’équilibre psychique de votre enfant, il est urgent de vous comporter en adultes responsables et respectueux l’un de l’autre.

Lire aussi : Le couple est une conquête : la fécondité de la rencontre en islam


La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





SOUTENEZ UNE PRESSE INDÉPENDANTE PAR UN DON DÉFISCALISÉ !