Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Points de vue

Je suis juif, rabbin et antisioniste, la résolution Maillard est scandaleuse

Rédigé par Gabriel Hagai | Jeudi 5 Décembre 2019 à 09:04

           


Je suis juif, rabbin et antisioniste, la résolution Maillard est scandaleuse
Les députés français ont voté, mardi 3 décembre, une résolution assimilant l’antisionisme à l’antisémitisme en le pénalisant. En plus d’être ridicule, c'est scandaleux ! Tout cela malgré les mises en garde de la part de nombreux intellectuels français (juifs et non-juifs), comme en témoigne la récente tribune publiée le 2 décembre dans Le Monde.

Lire aussi : Des intellectuels juifs vent debout contre la confusion entre antisémitisme et antisionisme

Il est clair que le législateur s’est complètement trompé ici en adoptant cette résolution. L’écart se creuse ainsi encore plus entre le droit et la justice dans ce pays.

Les « valeurs » du sionisme sont contraires à la Torah

Je m’appelle Gabriel Hagaï. Je suis juif pratiquant, Franco-Israélien et rabbin. Mes enfants sont tous juifs pratiquants, et certains vivent même en Terre Sainte. J’enseigne la Torah depuis plus de 30 ans, et parmi la centaine d’étudiants que j’ai eus, plusieurs sont même devenus rabbins à leur tour. On peut donc difficilement me taxer d’antisémitisme ou de judéophobie. Et pourtant, je suis antisioniste !

Je m’explique. Le sionisme est un projet politique séculaire d’origine européenne qui usurpe l’identité juive pour la transformer en nationalisme primaire. C’est donc, par définition, un mouvement raciste, exclusiviste et hégémoniste, de facto faiseur d’apartheid. C’est cette idéologie toxique qui a donné naissance à l’État d’Israël.

Notre Torah est basée sur la justice, l’amour, l’humilité et l’inclusion – vertus incarnées par nos Prophètes et nos Saints, tels Moïse, Aaron et Hillel l’Ancien. Tout le contraire des « valeurs » du sionisme, construit sur l’orgueil, l’oppression, la haine et l’exclusion – celles de Théodore Herzl, de Joseph Trumpeldor ou de Ben Gourion.

Selon notre Torah, on ne saurait établir une société saine sur l’injustice envers ne fût-ce qu’une seule personne (fût-elle non-juive) – a fortiori envers un peuple tout entier (les Palestiniens). Il est dit (Deut. XVI:20) : « Ṣedheq ṣedheq tirdof (justice, tu poursuivras la justice) ! » Et (Deut. XXX:15-19) : « Wuvâḥartâ ba-ḥayyîm (Tu choisiras la vie). »

De même, la Torah doit être « (notre) sagesse et (notre) intelligence aux yeux des nations » (Deut. IV:6), plutôt qu’un manuel d’oppression nationaliste. La Rédemption finale ne se fera que sur l’Amour inconditionnel (Ahavath-ḥinnâm), et pas sur autre chose.

C’est une caractéristique des idéologies en recherche de légitimité que d’emprunter du vocabulaire à d’autres domaines déjà reconnus, comme les religions ou les sciences. Les charlatans et les sectes y recourent quotidiennement. Ainsi le sionisme n’échappe pas à cette tendance. Alors que ce mouvement est athée et nationaliste, il a cherché à s’établir dans la conscience populaire juive comme une alternative légitime à la tradition en recyclant son vocabulaire le plus sacré. Et il a (presque) réussi !

Lire aussi : Israël, sionisme – Quand une idéologie profane le sens sacré des mots

Mon antisionisme, comme celui de mes amis palestiniens, n'est pas de l'antisémitisme

Comme nombre de rabbins ainsi que de juifs honnêtes de par le monde, je dénoncerai toujours l'arnaque que représente le sionisme politique, ainsi que la pollution idéologique qu’il a introduite dans notre judaïsme.

Bien sûr – et je ne suis pas dupe – l’antisionisme est aussi utilisé par ceux qui veulent purifier la Terre Sainte de toute présence juive (par un massacre pur et simple de la population israélienne, et par une destruction totale de tout ce qui a déjà été construit) mais ce n’est évidemment pas mon cas, ni le cas de mes amis palestiniens, ni celui d'une écrasante majorité des gens sains d’esprit. Je suis plutôt un partisan de la non-violence, un adepte de la paix et de la justice.

Lire aussi : Israël-Palestine : simplifications et exclusions meurtrières

Ce n’est pas parce que des antisémites se cachent derrière l’antisionisme que ce dernier est, de facto, de l’antisémitisme ; pas plus que parce que des islamophobes se cachent derrière la laïcité que celle-ci serait de l’islamophobie. Affirmer le contraire serait un sophisme.

Nulle volonté dans mon antisionisme de nier le droit à quiconque (juifs ou non-juifs) de vivre en Terre Sainte (le centre même de notre géographie sacrée). C’est justement par amour pour mes sœurs et frères israéliens que je dénonce les exactions humanitaires commises en leur nom par leur gouvernement.

Ce que je désire, c’est une refonte totale de l’organisation politique en Israël-Palestine, et la création d’un nouvel Etat inclusif où tous vivraient avec les mêmes droits, à égalité en tant que citoyens, hébréophones et arabophones ensemble. Ce qui implique la disparition du sionisme lui-même.

Qu’on se le dise : je suis antisioniste !

Que les promoteurs de cette loi inique « viennent me chercher » (pour paraphraser notre président) et me coller un procès, s’ils osent ! Un rabbin traduit devant la justice pour antisionisme ? Ridicule ! On pourra ainsi démontrer publiquement l’incohérence pathétique de cette mascarade que représente la résolution Maillard contre l'antisionisme.

Que Dieu nous aide.

*****
Rabbin orthodoxe, Gabriel Hagaï est enseignant-chercheur, philologue et paléographe-codicologue. Il est co-auteur avec Ghaleb Bencheikh, Emmanuel Pisani et Catherine Kintzler de La Laïcité aux éclats (entretiens avec Sabine Le Blanc, éd. Les Unpertinents, mai 2018).

Lire aussi :
Israël, sionisme – Quand une idéologie profane le sens sacré des mots




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par Abdoulaye le 18/12/2019 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@François C.
Et bien donc nous sommes d'accord sur ce point je trouve aussi que la discussion doit être la plus libre possible ds notre république.
Pour ma part je fais partie de ceux qui soutiennent les actions non violentes et je ne pense pas que les tirs de rocket soient d'une quelconque utilité et je ne suis pas fan du Hamas.
Mais comme bcp de français je suis révolté par ce qu'on fait subir aux palestiniens. Il est regrettable d'autant plus venant de juifs qui ont eux mêmes subi les pires exactions dans différents pays occidentaux.
On voit bien par ailleurs qu"Israël ne fait aucun effort pour arriver à un accord juste.
Tout ça est profondément révoltant.

21.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 18/12/2019 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il se trouve que je suis d'accord avec vous sur un point.

Cette "loi", qui n'en est d'ailleurs pas une n'a aucune conséquence: c'est une "résolution", un machin législatif inventé par Sarkozy pour permettre aux députés de se défouler sans conséquences.
Je suis de plus complètement opposé à ce genre de simagrées, qui font perdre le temps de la représentation nationale pour rien.

Néanmoins et c'est là que je suis d'accord, associer antisémitisme et antisionisme n'a aucun sens, ce qui est la position des "intellectuels juifs", et même aussi de Georges Bensoussan, qui dans le genre dénonciation de l'antisémitisme de l'immigration ne fait dans la dentelle.

D'abord parce que c'est de la censure et que je suis opposé à toute forme de censure, les gens étant assez grands pour assumer les insultes qu'ils reçoivent et émettent.
Mais surtout parce que l'antisionisme c'est l'opposition à l'existence de l'Etat d'Israël. Si vous êtes partisan d'une expédition guerrière contre cet Etat pour le détruire et rendre le territoire en question à je ne sais pas qui, dites le.

Sachez que vu l'opposition que cette expédition pourrait susciter, vous vous retrouveriez vite à court d'arguments, un peu comme le Hamas, réduit à cultiver pour l'éternité une haine sans objet ni raison, essentiellement destinée à maintenir dans la misère une peuple ainsi maudit par l'histoire.

Sinon, si vous vous contentez (en fait c'est ce que je pense) de critiquer les politiques diverses qu'Israël met en oeuvre au suj...  

20.Posté par Abdoulaye le 18/12/2019 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@François c.
Vous avez vous le droit de soutenir Israël, état ouvertement oppresseur et colonisateur.
Avec la nouvelle loi votée par notre parlement, je ne sais même pas si mes propos ne sont pas passibles des tribunaux.
Malgré tout, je continue à dire que l'injustice la plus grande est à l'œuvre ds la création d'Israël.
Tant qu'aucun effort ne sera fait pour trouver une solution acceptable par tous il y aura un grande animosité contre cet état spoliateur.

19.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 16/12/2019 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Tarek
Les malheurs des habitants de la bande de Gaza sont d'abord et surtout dus au Hamas: en guerre inutile et inégale contre un ennemi qu'il ne peut qu'égratigner, s'attirant pour rien les pires sanctions, il vit littéralement de sa haine, au détriment de la population qu'il opprime.

Et ne me dites pas que les rockets du hamas ou les assassinats du djihad islamique servent la lutte contre la colonisation de la cisjordanie: ils la renforcent!

"Celui qui vit par le glaive périra par le glaive": qui ne vit que pour la guerre, n'enseignant à ses enfants que la violence et la haine au lieu de se développer économiquement ? Israël est un pays moderne, vivant et productif, qui a réussi à maintenir la violence à l'extérieur de lui même.

Quand donc les palestiniens prendront le parti de la seule guerre qui vaille: le commerce et l'industrie, au lieu de dilapider les capitaux monstrueux qu'ils reçoivent de partout en corruption et en armements ?

Et vous même, pourquoi les encouragez vous à cette haine et pourquoi vous perdez vous à la ressentir par procuration ?

18.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 16/12/2019 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@abdoulaye La création de l'Etat d'Israël a des causes plus anciennes, mais a été facilité par le génocide commis en Europe, vous avez raison. Qui fut soutenu par les fascistes palestiniens par ailleurs, comme vous le savez aussi.

Les juifs étaient déjà en Palestine, et avaient déjà acquis et peuplé ce qui devient le territoire de l'Etat Juif en 48.
C'est alors le refus de cet Etat, suivi d'une guerre sans concessions, hélas perdue, qui créa la situation actuelle.

Et puis la solution aux crimes européens a d'abord été la destruction complète de l'allemagne nazie et la construction d'une Europe pacifique. Il faut savoir tourner les pages et faire la paix. N'est ce pas ?

17.Posté par Tarek le 16/12/2019 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Francois. Vous plaignez les palestiniens ? Mais la cause de leur malheur c'est plutôt le terrorisme d'état pratiqué par Israël. Je n'ai aucune sympathie particulière pour le Hamas mais je comprends la résistance face à l'oppression Israélienne avec les moyens du bord. Que vous ne reconnaissiez pas les crimes et les injustices Israéliennes abondamment documentées par les différents organismes et ONG internationales en dit long sur votre sens de la justice. La paix est a portée de main si Israël le veut mais sûre d'elle même et confiant dans sa supériorité militaire, elle fait preuve d'une arrogance inouïe continuant la colonisation, poursuivant son Eretz Israël, poussant les palestiniens à une résistance du désespoir...Celui qui vit par le glaive périra par le glaive car la roue tourne au risque d'engendrer de nouveaux drames humains car la haine engendre la haine

16.Posté par Abdoulaye le 16/12/2019 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ François C.
Ce que je décris c'est la création de l'état d'Israël et vous le savez très bien.
Là solution trouvée aux crimes des européens a été de favoriser la création d'Israël.
Aujourd'hui les palestiniens payent l'antisémitisme forcené des Occidentaux.
L'injustice est flagrante.
Seuls ceux qui sont aveuglés par le sionisme ne la voit pas.

15.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 16/12/2019 07:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Tarek Votre parallèle entre le sionisme (idéologie ayant préparé la création de l'Etat d'Israël, et ayant abouti à la formation d'un Etat internationalement reconnu) et l'islamisme de Daech est impropre et inapproprié, voire très maladroit.

Faire ce genre d'équivalence est un peu puéril et inconséquent: savez vous qu'une coalition internationale a été formé pour détruire par tous les moyens possibles la force militaire de l'Etat Islamique, alors que cette même communauté internationale reconnait l'Etat d'Israël et justifie donc, littéralement, le sionisme sous la définition que j'indique.

En procédant à cette équivalence, vous suggérez soit que la communauté internationale doit reconnaitre l'Etat Islamique comme elle l'a fait d'Israël, soit qu'elle doit détruire l'Etat d'Israël par la force.

Vous êtes en avance sur votre temps.

Au sujet du Hamas, considéré comme terroriste par la communauté internationale, et par bien des pays arabes, et qui l'est effectivement, il n'a pour moi aucune légitimité et je plains de tout mon coeur les palestiniens soumis à son fanatisme, et à sa cruauté.

14.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 16/12/2019 07:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Abdoulaye ce que vous décrivez est très exactement ce que veulent faire les tenants du retour des réfugiés, pierre d'achoppement des négociations entre autorité palestinienne et Israël, et qui fut aussi matérialisée par l'ahurissante tentative de faire franchir la frontière à une foule gazaoui fanatisée par des activistes sans scrupules ni pitié.

Israël est un état reconnu internationalement et sa politique dans les territoires n'a rien à voir avec un point essentiel que vous niez: son droit à l'existence, c'est à dire, tout simplement, le sionisme. Les circonstances de cette arrivée à l'existence se sont traduites par une guerre qui la refusait et qui fut perdue.
Il faut tirer les conséquences des guerres perdues dites vous ? Tirons les.

13.Posté par Tarek le 12/12/2019 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Francois. Je ne me dédit pas du tout, relisez bien mes commentaires (ils sont pourtant clairs), des le début je fais le parallèle entre sionisme et islamisme de daesh et j'assume complètement. Il y a certes des différences mais les parallèles dans l'usage de la violence et la négation de l'autre (non juif ou non musulman radical) qu'on déshumanise pour mieux l'asservir, le spolier, l'exterminer... Votre animosité envers l'Islam (qui trouve sa source dans la version radicale, arriérée que certains musulmans véhiculent ?) vous pousse à défendre l'indefendable. Méditez donc le commentaire de Abdulaye et mettez vous à la place de la résistance Palestinienne. Ou alors ce qui vous dérange c'est le fait que le Hamas se définit comme une résistance islamique et que si tel n'était pas le cas ils auraient droit a plus de compréhension de votre part ?

12.Posté par Abdoulaye le 12/12/2019 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ François C.
Un jour je viendrai ds votre appartement au prêtexte que mes arrières, arrières. arrières.... Etc grands-parents en ont été chassés.
Et aussi parce que des personnes m'ont martyrisé.
Vous me répondrez que vous êtes le propriétaire légal de l'appartement et que vous ne m'avez jamais rien fait.
Ce qui est rigoureusement vrai.
Mais je m'installe qd même ds une petite chambre.
Vous voulez me mettre dehors mais je suis plus costaud que vous.
Alors je vous prends tout l'appartement et je vous laisse le placard à balai d'où vous pourrez sortir de temps en temps avec ma permission.
Je suis sur que vous apprécierez la situation et que vous me direz merci et que vous resterez gentillement ds le placard à balai..
Voilà je suis devenu sioniste et vous palestinien.

11.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 11/12/2019 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Tarek, désolé, mais c'est bien ce que vous avez dit, mais vous avez bien sur le droit de vous dédire...
J'étais pourtant d'accord avec vous et le sens des mots doit être préservé. L'accusation de racisme est toujours grave et jouer avec les mots pour faire un amalgame est toujours une mauvaise chose...

Quand à l'identification du sionisme avec l'islamisme de Daech, je crois que vous déraillez complètement, mais là aussi vous pouvez vous dédire.

10.Posté par Tarek le 10/12/2019 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@François. Non monsieur, l'islamophobie est le pendant de judéophobie qui n'est rien d'autre que de l'antisémitisme. De même l'islamophobie désigne bien la haine de personnes en raison de leur appartenance réelle ou supposée a l'Islam. Le sionisme est un peu le pendant de l'islamisme dans sa forme la plus violente (genre Daesh). Quant à renvoyer dos à dos bourreau et victime, colonisateur et colonisé, ce qui donne l'impression d'un conflit symétrique, c'est au mieux de l'aveuglement. C'est la violence de la colonisation et l'asymétrie des forces en présence qui fait que la résistance est ce qu'elle est (loin d'être irréprochable).

9.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 10/12/2019 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Tarek ainsi donc "islamophobie" au sens de racisme est impropre, tout comme l'assimilation entre antisionisme et antisémitisme, et bien cela est logique et cohérent et j'en suis parfaitement d'accord !!!

Cette logique il nous faut donc l'assumer.

Maintenant, on peut passer aux accusations que vous formulez contre Israël. Et bien elles sont injustes, et vous avez tort de ne pas mentionner le Hamas, parfaitement fanatique, oppresseur, et terroriste, tout en n'étant pas l'Etat islamique... Il faut faire des distinctions, dans la vie.

8.Posté par Tarek le 08/12/2019 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Raphael. Autant Luther King a su être juste et pertinent, autant sur ce coup-là il est à coté de la plaque. Le rabbin Hagai est-il donc antisémite ? Ou alors la critique du sionisme doit être réservée aux seuls juifs ? Il est vrai que l'antisionisme peut parfois servir de couverture à certains antisémite s. Que diriez-vous si j'affirme que la critique de l'islamisme cache systèmatiquemt une haine des musulmans ? La encore parfois c'est le cas mais de là à faire un lien systématique entre les deux...Ce genre de discours n'est pas recevable. On juge sur pièce : le sionisme fait couler le sang d'innocents en terre sainte, sème la terreur et l'injustice et cela Dieu ne peut l'accepter, voilà qui devrait faire unanimité entre croyants monothéistes. Daesh et sionisme tel qu'il se déploie actuellement en Terre sainte ne sont que les 2 faces d'une même médaille : aucune crainte du Créateur, que de la politique où la fin justifie les moyens, a vomir !

1 2