Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Israël : une coalition internationale lancée pour déloger Airbnb des colonies

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 9 Mars 2016



La contestation contre les activités d’Airbnb dans les colonies israéliennes de Cisjordanie ne cesse d’enfler. La société de location d'hébergements pour particuliers permet aux colons de situer leurs propriétés en « Israël », sans mentionner qu’elles sont situées en Territoires occupés palestiniens.

Dans un communiqué, plusieurs associations telles que BDS France, l’Union juive française pour la paix (UJFP), American Muslims for Palestine et SumOfUs rappellent qu'« en listant des locations situées dans les colonies israéliennes illégales, Airbnb contribue et bénéficie du transfert de civils israéliens vers les Territoires occupés, ce qui est interdit par le droit international ».

Plus de 140 000 citoyens ont rejoint la coalition en signant la pétition intitulée « Tandis que les Palestiniens sont expulsés, Airbnb fait du profit sur leurs terres spoliées ». Elle sera remise jeudi 10 mars aux sièges de l'entreprise à Paris, à Londres, à San Francisco et à Portland.

Kristin Szremski, directrice média et communication d’American Muslims for Palestine, déclare que « quand quelqu’un passe ses vacances dans des colonies, cela signifie qu’il/elle finance directement l’occupation ainsi que la souffrance du peuple palestinien ». Sondhya Gupta, de SumOfUs, dénonce, quant à elle, le fait que « les Palestiniens résidant en Cisjordanie n’ont pas le droit de louer ces locations Airbnb ». « Il est inacceptable qu’Airbnb continue de (...) profiter ainsi de l'expropriation du peuple palestinien », fait part Imen Habib, de BDS France.

SomOfUs a lancé un site parodiant les annonces Airbnb : « Venez vous installer dans une colonie illégale construite sur la terre volée des Palestiniens. Cette maison volée offre une vue sur le Mur de l’apartheid. »