Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Livres

Ismael Saïdi : « Le Prophète, mais c’est qui ce mec ? »

Reçu à Saphirnews

Rédigé par | Vendredi 9 Novembre 2018 à 18:35

           


Ismael Saïdi : « Le Prophète, mais c’est qui ce mec ? »
Les circonstances de la Révélation, les évènements historiques qui jalonnent la vie du Prophète de l’islam, les récits mythiques qui construisent son image de héros spirituel… On en apprend beaucoup dans Mais, au fait, qui était vraiment Mahomet ? (Flammarion, 2018), coécrit par l'homme de théâtre et réalisateur Ismaël Saidi et l'islamologue Michaël Privot.

« En disant “mec”, en parlant du Prophète, ce n’est pas un manque de respect ! Chaque verset du Coran me rappelle que Muhammad n’est qu’un homme. Sauf que toute ma vie, on m’a raconté l’histoire d’un surhomme mais avec tellement de magie que j’ai eu besoin de savoir qui il était vraiment. À Michaël Privot, co-auteur, je pose mes questions, avec ma naïveté d’enfant, et lui, islamologue, me répond », raconte Ismaël Saidi.

Loin d’un récit apologétique ou d’un texte universitaire abscons, l’ouvrage prend la forme d’un dialogue enjoué – artifice pédagogique redoutablement efficace qui a précédemment fait ses preuves dans (Finalement, il y a quoi dans le Coran ?, de Rachid Benzine et Ismaël Saidi). Le propos est en fait très sérieux.

Pour les esprits chagrins qui regrettent que le nom « Mahomet » ait été choisi en titre de couverture, le nom du Prophète est écrit tout au long des pages « Muḥammad » (avec signe diacritique, s’il vous plait). De plus, le choix de l’écriture inclusive a été fait. « Il nous parait plus que jamais fondamental, dans un récit dominé par une figure masculine et par des disciples le plus souvent masculins, et qui plus est rédigé par deux hommes, que le féminin soit mis en avant », expliquent les co-auteurs. La gent féminine appréciera : « Nous voulons donc que nos lectrices sachent que cette histoire s’adresse à elles aussi, qu’elle leur appartient légitimement et qu’elles ont le droit de l’analyser, de la mettre à distance, de déconstruire les évènements et les récits, et plus important encore, de la reformuler d’une manière qui leur rende justice », encouragent-ils.


Foi et raison

« Au cours de nos conversations que nous avons mis en livre, j’ai fait le plus beau voyage de ma vie ! », évoque avec émotion Ismaël Saidi. « Nous ne prétendons à aucune vérité. Mais sur la base de milliers de pages que nous avons lues, nous avons voulu comprendre qui est cet homme. À la fin de l’écriture de cet ouvrage, j’aime encore plus le Prophète, qui n’a finalement que ramené les siens à ce en quoi il croit. J’aime son humanité. Cet ouvrage, c’est celui de deux musulmans qui, en liant foi et raison, ont voulu savoir qui était le fondateur de leur pensée. »

Carte historique introductive, gros appareillage de notes en fin de chapitre, lexique et bibliographie en fin d’ouvrage sont proposés pour celles et ceux qui veulent aller plus loin. La biographie du Prophète telle qu’on ne nous l’a jamais enseignée, pourrait-on dire !

Feuilleter l’ouvrage « Mais, au fait, qui était vraiment Mahomet ? »


Ismaël Saidi et Michaël Privot, Mais, au fait, qui était vraiment Mahomet ?, Flammarion, 2018.



Journaliste à Saphirnews.com ; rédactrice en chef de Salamnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par François Carmignola le 10/11/2018 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"c'est qui ce mec ?" : "pas de manque de respect" ?

En fait si, le "mec" fait référence à l'expression "c'est son mec" pour désigner le proxénète d'une prostituée particulière. Il est vrai que par extension, cela s'est progressivement généralisé à celui qui couche avec une femme et qui a des droits sur elle, puis par glissement sémantique, à "homme" tout court.
C'est bien entendu cette signification là qui est utilisée par quelqu'un qui aurait du d'abord se poser la question: "c'est quoi ce langage là"?

Notons qu'il y a d'autres origines, la plus savoureuse est l'acronyme "Mis en Cause" affiché dans certains commissariats....