Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : la mosquée de Marmandes profanée, les musulmans choqués

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 28 Novembre 2010



Des insultes, sigles nazis, croix gammées et autres inscriptions à caractère raciste et xénophobe ont été découvertes samedi 27 novembre dans une des portes de la mosquée de Marmande, en Lot-et-Garonne. Celle-ci menait à la salle de prières des femmes.

« Nous sommes une communauté discrète. Nous avons même un grand parking pour ne pas gêner les trottoirs au moment des prières. Nous ouvrons les portes régulièrement, nous accueillons les écoles, nous avons des relations de partenaire avec le lycée, la mairie. Regardez nos murs ! Ils sont crépis de la même façon que les maisons voisines pour justement nous fondre au mieux dans le paysage. Alors pourquoi nous attaquer ? », s’est interrogé, révolté, Ahmed Chahdi, président de l’association des musulmans de Marmande, gestionnaire du lieu de culte.

La mosquée El Kods avait déjà fait l’objet de pareilles agressions deux ou trois ans auparavant mais aucune piste n’avait été trouvée. Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a condamné ce dimanche les inscriptions racistes « avec la plus grande fermeté » et a exprimé, par communiqué, « sa profonde indignation face à la violence et à la haine de cette agression qui a visé une fois de plus un lieu de prière et de recueillement. »

« Il ne faut pas pour autant minimiser ces actes, ce phénomène islamophobe qui malheureusement se voit trop souvent. C'est révoltant de faire ça. Surtout dans une ville où il fait bon vivre », a déclaré le secrétaire de l'association locale Daniel Blin. Le CFCM a réitéré sa demande « de mise en place d’une mission d’information parlementaire » pour mieux lutter contre les actes anti-musulmans « qui menacent la cohésion nationale et le vivre-ensemble. »


Lire aussi :
Rhône : une future mosquée incendiée et dégradée
Alsace : une mosquée visée par un incendie volontaire
A visage découvert, un homme brûle le Coran et urine dessus
Strasbourg : Une trentaine de tombes musulmanes profanées
Hortefeux-CFCM, le grand amour ? Signature d'une convention sur le suivi des actes anti-musulmans
Strasbourg : 18 tombes musulmanes profanées