Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islam et immigration : Marine Le Pen contre-attaque à Strasbourg

Rédigé par La Rédaction | Lundi 13 Février 2012



Marine Le Pen n’entend pas se faire voler des électeurs par l’UMP. Après l’interview de Nicolas Sarkozy au Figaro Magazine, la candidate du Front national ne s’est pas gênée, lors de son déplacement à Strasbourg dimanche 12 février, pour moquer le chef de l’Etat, qui « nous avait promis de sortir le glaive (...) il nous a montré une ridicule épée en plastique. Celle qu'on offre aux petits garçons qui se prennent pour des supers-héros ».

Surtout, elle ne s’est pas privée devant son public, acquis à sa cause, pour se déchaîner contre l’islam, sous couvert de défense de la laïcité. Mme Le Pen a notamment dénoncé « les bras mous » de la classe politique face à l'islam. Elle a particulièrement dénoncé le voile islamique, qu'elle veut interdire à tout usager des services publics, le qualifiant d'« insupportable symbole de soumission de la femme ».

Elle a aussi promis de prohiber toute nourriture halal des cantines scolaires. « A ceux qui ne sont pas contents, je leur rappelle que la cantine n'est pas obligatoire... et accessoirement que l'école publique n'est pas obligatoire, il y a aussi l'école privée », a-t-elle lancé.

Comme toujours, la fille de Jean-Marie Le Pen n’hésite pas à lier l’immigration à l’insécurité. « Si l'insécurité progresse c'est que l'immigration monte », a-t-elle déclaré. « Mr Sarkozy utilise l'immigration comme thème de campagne (...) il se trompe lourdement, l'immigration n'est pas un thème de campagne, mais une impérieuse nécessité (...) je veux défendre notre culture, notre civilisation (...) notre identité (...) le seuil de tolérance a été atteint depuis bien longtemps en matière d'immigration », poursuit-elle.

Pour se faire, fermer les frontières est encore la meilleure solution selon la candidate : elle souhaite passer de 200 000 entrées par an à 10 000, mettre fin aux régularisations et au regroupement familial et supprimer le droit du sol. Les mêmes propositions qui ont fait la force de son père par le passé et que Marine compte bien exploiter jusqu'au bout.

En marge du meeting, quelque 500 manifestants ont protesté contre la venue de Marine Le Pen.

Lire aussi :
Vote des étrangers, mariage homosexuel, euthanasie : Nicolas Sarkozy dit non
Les aventures de la « nouvelle laïcité »
Nicolas Sarkozy envisage d’en finir avec la politique
Le Front national a-t-il changé ?
Immigration : Guéant flatte l'aile extrême de l'UMP