Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Hambourg : l’Aïd bientôt sur les calendriers ?

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 24 Octobre 2012



En Allemagne, des jours fériés dédiés aux fêtes musulmanes sont sur le point d’être instaurés. Du moins dans la deuxième ville du pays, Hambourg, qui compte 1,8 million d'habitants. La ville, qui dispose du statut de Land, a en effet conclu, fin septembre, un accord avec les communautés musulmane et alévie, une branche hétérodoxe de l'islam très présente en Turquie.

Cet accord prévoit d’accorder aux 130 000 musulmans et 50 000 alévis de la ville, trois jours fériés qui devront être pris comme des journées de vacances. Le même mécanisme s’opère déjà pour certaines fêtes chrétiennes, fériées à l'échelle d'un Land mais pas au niveau fédéral.

Avec ce dispositif, les musulmans pourront déposer deux jours de vacances pour les fêtes de l’Aïd el-Kébir (Aïd al-Adha) et l’Aïd el-Fitr. Pour cette fête qui marque la fin du Ramadan, les écoliers pourront ne pas assister aux cours mais devront par la suite les rattraper.

Toujours, au sein des établissements scolaires, l’accord prévoit par ailleurs l’instruction de l’islam, ce qui était théoriquement possible depuis l’adoption en décembre 2011 d’une loi instaurant l’ajout de la religion musulmane dans les programmes scolaires en Allemagne. Des professeurs musulmans pourront y dispenser des cours.

L’accord du land d’Hambourg accordera également plus de droits aux musulmans concernant les rites funéraires. La communauté musulmane d’origine variée (turque, pakistanaise, irakienne ou afghane) s’engage de son côté à respecter les droits fondamentaux ou à favoriser l'égalité hommes-femmes.

Reste que ce contrat entre la ville et les musulmans doit encore être approuvé par le Parlement local. Mais les musulmans d’Hambourg se félicitent déjà des engagements pris.

« On reconnaît ainsi que les musulmans font partie de la société », a jugé Daniel Abdin, président de l'organisation Schura, qui regroupe 31 mosquées locales.

En Allemagne, les musulmans représentent 5 % de la population totale. En France, l’idée de jours fériés en faveur de cette communauté y a été plusieurs fois évoquée mais sa mise en œuvre est loin d’être à l’ordre du jour.

Lire aussi :
C'est parti pour l'enseignement de l'islam dans les écoles allemandes
Saphir, premier manuel scolaire d'enseignement de l'Islam en Allemagne
Des congés payés dédiés aux fêtes musulmanes ?