Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Religions

Hajj 2020 sous Covid-19 : un pèlerinage très limité pour une édition hors du commun

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 28 Juillet 2020 à 12:25

           


Hajj 2020 sous Covid-19 : un pèlerinage très limité pour une édition hors du commun
C'est parti pour l'édition 2020 du hajj ! Le grand pèlerinage à La Mecque (hajj) débute mardi 28 juillet au soir. Crise du Covid-19 oblige, les autorités saoudiennes ont dû revoir drastiquement le nombre de pèlerins à la baisse.

Après avoir annoncé l’accueil de seulement un millier de pèlerins, l’Arabie Saoudite a décidé de revoir sa copie pour accueillir quelque 10 000 musulmans pour accomplir le cinquième pilier de l’islam. Un chiffre largement en-deçà de ce que le premier lieu saint de l’islam peut accueillir. En 2019, La Mecque accueillait environ 2,5 millions de pèlerins. Les décisions prises ne sont donc pas sans conséquences économiques pour les autorités saoudiennes, pour qui l'organisation du pèlerinage (hajj comme omra) constitue un pan essentiel de l'économie.

Lire aussi : Le bilan du Hajj 2019 en chiffres

L’Arabie Saoudite, qui recense à ce jour 2 760 morts du Covid-19, ne veut prendre aucun risque sanitaire. C’est donc toute une batterie de mesures qui ont été prises afin d’éviter toute propagation du virus à l’occasion d’un aussi important rassemblement religieux : test au Covid-19, quatorzaine obligatoire avant et après le hajj, port du masque obligatoire, respect de la distanciation physique de 1m50 entre les fidèles, tapis de prière individuel, galets stérilisés pour le rituel de lapidation, interdiction de toucher la pierre noire et la Kaaba…

Cette édition 2020 n’était pas ouverte aux plus de 65 ans et aux personnes souffrant de maladies chroniques. Aucun pèlerin n’a été autorisé de venir de l’étranger. Les 10 000 personnes autorisées à accomplir le hajj, tirées au sort, sont toutes installées en Arabie Saoudite.

Selon les autorités, les résidents étrangers représentent 70 % des pèlerins. Quant aux Saoudiens (30 %), ils ont été choisis parmi les professionnels de santé et de sécurité.

Le hajj prend fin le 2 août, après l'Aïd al-Adha dont la célébration est prévue vendredi 31 juillet.

Lire aussi :
Dossier spécial coronavirus : retrouvez tous nos articles sur la pandémie de Covid-19
Hajj 2020 : l'organisation du grand pèlerinage maintenue mais chamboulée par le Covid-19
Hajj 2020 : les musulmans de France appelés à reporter leur pèlerinage à 2021