Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Génocide arménien : le texte adopté au Sénat, Ankara riposte

Rédigé par La Rédaction | Mardi 24 Janvier 2012



Désormais, les négationnistes du génocide arménien s’exposent à une peine d’un an de prison et de 45 000 euros d’amende. Sans surprise, les sénateurs français ont adopté, lundi 23 janvier, le texte pénalisant la négation du génocide arménien. Après plusieurs heures de débats, il a été approuvé par 127 voix, droite et gauche confondus, contre 86.

La commission des lois du Sénat avait pourtant rejeté la semaine dernière le texte jugé « inconstitutionnel » car il avait été « considéré qu'il n'appartenait pas à la loi, et en particulier à la loi pénale, d'intervenir dans le champ de l'Histoire et de disposer en matière de vérité historique », a indiqué son président, le socialiste Jean-Pierre Sueur.

Peu importe, le gouvernement arménien s’est réjouit de la décision du Sénat. « Ce jour restera gravé en lettres d'or non seulement dans l'histoire de l'amitié entre les peuples arménien et français, mais aussi dans les annales de l'histoire de la protection des droits de l'homme dans le monde, et confortera les mécanismes existant de prévention des crimes contre l'humanité », a fait savoir le ministre arménien des Affaires étrangères, Edouard Nalbandian.

Pour sa part, la Turquie, qui s’était fortement mobilisée pour éviter l’adoption de la loi, a attendu lundi soir la décision des sénateurs français pour organiser la riposte. Ankara avait déjà gelé sa coopération militaire et politique avec Paris lors du vote à l'Assemblée nationale mais cette fois, la menace d’une rupture totale des relations diplomatiques plane et devrait se solder par le départ définitif de l’ambassadeur turc de la capitale dès la promulgation de la loi par le président Nicolas Sarkozy, qui dispose de 15 jours pour le faire. Des sanctions économiques sont également attendues.

Lire aussi :
Génocide arménien : Ankara promet de nouvelles sanctions
Génocide arménien : le texte adopté à l’Assemblée, la Turquie sanctionne
Le génocide arménien évoqué, le clash assuré entre la France et la Turquie