Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

GB : des soldats musulmans dans les écoles contre l'islamophobie

Rédigé par La Rédaction | Mardi 27 Août 2013



Depuis le meurtre d'un soldat en mai dernier, dans le quartier de Woolwich, à Londres, par un terroriste se revendiquant de l'islam, l'Angleterre fait face à une forte hausse des actes islamophobes.

Pour y faire face, le gouvernement de David Cameron a décidé d'envoyer des militaires de confession musulmane à la rencontre des jeunes anglais dans les écoles du pays, rapporte The Independant dimanche 25 août.

Ce projet, qui sera discuté plus en détail par le gouvernement dans les jours à venir, propose que des délégations mêlant des militaires musulmans et chrétiens se rendent dans les zones où les actes islamophobes sont les plus élevés. Des musulmans, qui ont servi en Afghanistan et en Irak, voire qui y furent blessés, devraient notamment dialoguer avec les élèves britanniques.

Avec une telle initiative, le gouvernement souhaite montrer qu'être musulman est compatible avec le fait d'être un citoyen anglais patriote. Actuellement, autour de 650 soldats musulmans servent dans les forces armées britanniques, dont beaucoup à des postes de premier plan.

Ce projet entend également défaire l'idée que l'Occident est en guerre contre l'islam alors que les militants d’extrême droite, notamment ceux affiliés à l’English Defense League multiplient les actes islamophobes depuis le drame de Woolwich. Un mois après, on comptabilisait encore une moyenne de 36 plaintes de victimes d'islamophobie par semaine.

La visites de ces soldats dans les écoles du pays devraient être en partie coordonnées autour des activités liées à la commémoration, l'an prochain, du centenaire de la Première Guerre Mondiale durant laquelle des centaines de milliers de soldats musulmans se sont battus et sont morts pour la Grande-Bretagne.

Dans les écoles, le programme lié aux commémorations devrait d'ailleurs se concentrer sur la contribution des soldats du Commonwealth à l'effort de guerre. Environ 1,2 million de soldats de l'Inde indivise, dont des descendants vivent aujourd'hui en Angleterre, ont combattu pour l'Empire britannique pendant la guerre. 74 000 y ont perdu la vie.

Lire aussi :
Le gouvernement britannique au taquet contre l’islamophobie
Grande-Bretagne : la mosquée tend la main aux islamophobes
Londres : manif anti-islam et mosquées attaquées après un meurtre « terroriste »
Meurtre à Londres : une « trahison de l’islam » pour Cameron
Grande-Bretagne : deux victimes d’islamophobie sur trois n’alertent pas la police