Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Fespaco : le festival du cinéma africain sacre le Sénégal et l'Algérie

Rédigé par La Rédaction | Lundi 4 Mars 2013



La 23e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision (Fespaco) s’est achevée, samedi 2 mars, à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Placée sous le thème « Cinéma africain et politique publique en Afrique », le jury, essentiellement composé de personnalités féminines cette année, a couronné le film « Tey - Aujourd’hui » du réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis. Il a ainsi remporté l’étalon d’or, la récompense la plus prestigieuse du Fespaco.

Son film, dans lequel on retrouve l’actrice franco-sénégalaise Aïssa Maïga, raconte le dernier jour d’errance dans les rues de Dakar d’un homme qui sait qu’il va mourir. « Aujourd’hui » a déjà un beau palmarès derrière lui. En novembre 2012, il avait ainsi décroché le Prix spécial du Jury au Festival de Carthage en Tunisie, après avoir été sacré « meilleur long métrage de fiction » au Festival de cinéma africain de Cordoue, en Espagne.

Avec ce dernier prix, M. Gomis remporte la somme de 10 millions de Francs CFA (environ 15 240 €). « Moi qui suis fait de morceaux de Guinée-Bissau, de France, de Sénégal, je suis très heureux et très fier de pouvoir apporter le premier Étalon d’or au Sénégal », a réagi le réalisateur. « La richesse du cinéma africain, aujourd’hui, c’est sa diversité », a-t-il ajouté.

L’étalon d’argent a été remis à la réalisatrice algérienne Djamila Sahraoui pour son film « Yema » dans lequel elle joue et interprète le rôle d’une mère de famille brisée par un attentat dans la campagne algérienne. Elle décroche pour sa part 5 millions de FCFA (environ 7 620 €).

Quant à l’étalon de bronze, il a été remporté par un autre Sénégalais, Moussa Touré, pour son film « La Pirogue ». Il empoche 2,5 millions de FCFA (environ 3 800 €) pour ce drame qui retrace le parcours de jeunes Africains rêvant d’aller en Europe. Ce film avait été présenté au Festival de Cannes dans la section « Un Certain Regard », en 2012. Il a également remporté le Prix du Public et le Prix de la mise en scène au Festival de Locarno, la même année.

Lors de cette 23e édition du Fescapo, 101 films en compétition issus de 35 pays ont été projetés. Le Mali, qui est en proie à une guerre, était représenté par le film « Toiles d’araignée » le premier long métrage d’Ibrahima Touré qui est l’adaptation du livre d’Ibrahima Ly, (1982, Actes Sud). Il dépeint l’horreur de la prison qu’il a vécu à la suite d’un emprisonnement politique mais aussi l’histoire de Mariama, une jeune fille qui refuse de se marier avec un vieil homme que son père veut lui imposer.

Pour ce film, Ibrahima Touré, s’est vu décerner deux prix lors du Fescapo : le Prix éco bank, d’une valeur de 2 millions de Francs CFA (environ 3 000 €) et le Prix de l’union africaine d’une valeur de 8 millions de Francs CFA (environ 12 000 €).

La 24e édition du Fescapo aura lieu du 28 février au 7 mars 2015.