Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Sur le vif

Etats-Unis : un avocat ouïghour et un rabbin élus pour défendre la liberté religieuse

Rédigé par | Mercredi 22 Juin 2022 à 16:55

           


Nury Turkel a été élu président de la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF). © Francesca Leonardi
Nury Turkel a été élu président de la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF). © Francesca Leonardi
La Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) a annoncé, mardi 21 juin, l’élection à la présidence de Nury Turkel pour la période 2022-2023, et ce « à l’unanimité ».. Tout un symbole puisque celui qui a été choisi est un avocat d’origine ouïghoure. Cette minorité musulmane en Chine est reconnue par les Etats-Unis comme étant victime d'un génocide.

Le directeur de l’ONG Uyghur Human Rights Project, présenté comme un expert dans les affaires étrangères, est le premier Américano-Ouïghour à avoir fait son entrée dans l’organe consultatif sur désignation, en mai 2020, de Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants.

Nury Turkel, 52 ans, est né dans un camp de rééducation « au plus fort de la tumultueuse Révolution culturelle chinoise », signale l’USCIRF. Il a passé les premiers mois de sa vie en détention avec sa mère avant son arrivée aux États-Unis en 1995 en sa qualité d'étudiant. Il a par la suite obtenu l'asile du gouvernement américain.

Cette nomination, qui ne manquera pas d’être décriée par les autorités chinoises, a d’ores et déjà été saluée par des organisations de défense aux Ouïghours. « Grâce à sa vaste expertise juridique et en politique étrangère, le Congrès mondial ouïghour croit fermement que Nury Turkel exprimera les besoins du peuple ouïghour et sera une valeur ajoutée précieuse pour l'USCIRF afin de défendre le droit universel à la liberté religieuse à l'étranger », a salué l’organisation.

Avec Nury Turkel, l’USCIRF a élu à la vice-présidence un rabbin américain, Abraham Cooper, vice-doyen et directeur de l'action sociale mondiale du Centre Simon Wiesenthal, très engagé contre l'antisémitisme mais aussi contre la campagne BDS visant Israël.

Pour ce dernier, l'USCIRF dont l’ambassadeur est Rashad Hussain « restera un ardent défenseur de ces communautés (persécutées) et travaillera en étroite collaboration avec les responsables du gouvernement américain pour que la liberté religieuse reste une priorité absolue en matière de politique étrangère ».

Lire aussi :
Depuis les Etats-Unis, la montée de l’intolérance en Europe envers juifs et musulmans épinglée
États-Unis : la nomination historique de Rashad Hussain actée sur le front de la liberté religieuse


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur