Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Sur le vif

Le Parlement européen reconnait « un risque sérieux de génocide » contre les Ouïghours

Rédigé par Lionel Lemonier | Vendredi 10 Juin 2022 à 13:55

           


© Xinjiang Police Files
© Xinjiang Police Files
Le Parlement européen, déjà sensible à la cause des Ouïghours, a adopté, jeudi 9 juin, deux résolutions pour condamner les violations flagrantes des droits humains en cours au Xinjiang. La première affirme que « les preuves crédibles concernant les mesures de prévention des naissances et la séparation des enfants ouïghours de leur famille constituent des crimes contre l’humanité et représentent un risque sérieux de génocide ». Elle demande, entre autres, que les autorités chinoises mettent fin aux programmes de travail forcé et de stérilisation massive soutenus par le gouvernement.

En ce sens, la seconde « condamne fermement le système de travail forcé mis en place par le gouvernement, en particulier l’exploitation des minorités ouïghoure, kazakhe et kirghize et d’autres groupes musulmans dans des usines situées à l’intérieur et à l’extérieur des camps d’internement du Xinjiang, et condamne également le transfert de travailleurs forcés vers d’autres divisions administratives chinoises et le fait que des marques et des entreprises européennes connues bénéficient de cette main d’œuvre ».

Le texte invite également « les acteurs concernés du secteur privé à évaluer leurs engagements au Xinjiang, à exercer leur responsabilité sociale d’entreprise en réalisant des audits indépendants du respect des droits de l’homme dans l’ensemble de leurs chaînes d’approvisionnement, et à mettre fin à leurs relations commerciales s’il s’avère que celles-ci favorisent des violations des droits de l’Homme ».

Le Congrès mondial ouïghour s’est félicité dans un communiqué de voir le Parlement européen reconnaître, par une majorité écrasante, les violations systématiques des droits humains perpétrées par la Chine à l’encontre du peuple ouïghour et des minorités ethniques turcophones au Xinjiang, appelée Turkestan oriental. L’ONG note également avec satisfaction que les eurodéputés demandent aux Etats membres de l'UE « prendre toutes les décisions nécessaires en accord avec la convention des Nations unies sur les génocides, afin de mettre fin aux atrocités » perpétrées au Xinjiang.

Des documents piratés montrent l'ampleur de la répression

La publication en mai des Xinjiang Police Files – 100 000 fichiers informatiques piratés sur des serveurs informatiques de la police de deux cantons du Xinjiang – ont favorisé l'adoption de ces textes. L’analyse de ces documents (photographies, statistiques, instructions et règlements dans les camps de travail) montre en effet l’ampleur de la population touchée par les exactions et le soutien actif du gouvernement central de Pékin.

Les eurodéputés peuvent s’appuyer sur la découverte d’un discours top secret prononcé le 15 juin 2018 à l’issue d’une tournée d’inspection par Zhao Kezhi. Le ministre de la Sécurité publique se félicite des mesures prises depuis un an pour combattre les « deux millions de personnes influencées par une pensée pro-indépendantistes, pan-turque et pan-islamiste » et les « plus de deux millions de personnes gravement influencées par l’infiltration de la pensée religieuse extrémiste ».

« Après les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Lituanie, la République tchèque, la Belgique, la France et l’Irlande, le Parlement européen devient le 10e corps législatif dans le monde à voter une résolution reconnaissant les crimes contre l’humanité et les risques de génocide perpétrés contre le peuple ouïghours », précise le Congrès mondial ouïghour, qui ajoute que ces informations confirment les conclusions du Tribunal ouïghour, une instance indépendante établie à Londres, accusant la Chine de génocide.

Lire aussi ;
Xinjiang Police Files, l'ampleur de l'oppression contre les Ouighours en lumière
Au-sommet de l'OCI, le silence assourdissant des pays musulmans face à la Chine étrangle les Ouighours
Voyage au pays des Ouighours. De la persécution invisible à l'enfer orwellien, par Sylvie Lasserre