Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Etats-Unis : Sameera Fazili, une avocate musulmane propulsée au sein de l’administration Biden

Rédigé par | Mardi 2 Mars 2021 à 16:15

           


L'administration Biden fait la part belle aux femmes et aux minorités. S'il était facile pour le nouveau président de faire mieux que Donald Trump, il se trouve qu'il fait même mieux que Barack Obama. Mercredi 24 février, Sameera Fazili effectuait sa première conférence de presse en tant que directrice adjointe du Conseil économique national (NEC), un des principaux organes du Bureau exécutif du président. Une structure que l’avocate de confession musulmane, voile visée sur la tête, connaît bien puisqu’elle avait été sous l’administration Obama, conseillère politique principale de l’instance.

Avant d’être propulsée au cœur du système politique américain, la jeune diplômée de Yale et de Harvard, a travaillé pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et pour le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Elle a, dans le cadre de ses fonctions, participé à plusieurs missions dans les Territoires occupés palestiniens, au Cachemire et au Pakistan.

Sameera Fazili a également occupé le poste de directrice de l’engagement pour la communauté et le développement économique de la banque régionale de la Réserve fédérale américaine à Atlanta.

Cette femme originaire du Cachemire est l'une des deux Américano-Indiennes à être placée à un poste clef de l’administration Biden avec Aishah Shah, qui a été nommée en décembre 2020 responsable des partenariats au Bureau de la stratégie numérique de la Maison Blanche.

Après sa première allocution aux côtés de l’attachée presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, plusieurs personnalités et activistes ont salué une nomination symbole de renouveau après le mandat de Donald Trump le cas de Shahed Amanullah, ancien conseiller principal du Département d’État américain entre 2011 et 2014, qui a applaudi sur Twitter une nomination montrant « jusqu’où nous sommes arrivés en un mois – de l’incompétence et de l’exclusion à l’intelligence et à l’inclusion ».

Lire aussi :
Etats-Unis : Joe Biden élu, « le règne de la tyrannie est terminé » pour les musulmans américains
[Présidentielle américaine 2020 : exit Donald Trump, welcome Joe Biden