Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Egypte : Moubarak bientôt libéré ?

Rédigé par La Rédaction | Lundi 19 Août 2013



Le chaos en Egypte pourrait profiter à l'ancien président Hosni Moubarak. On apprend ainsi qu'il pourrait être rapidement libéré de prison.

Pourtant, dans un premier temps, le président déchu en février 2011, lors du printemps arabe, avait été condamné à vie en juin 2012. La justice l'avait alors jugé, comme son ministre de l'Intérieur, responsable de la mort de manifestants lors des révoltes populaires. Mais la Cour de cassation avait annulé ce verdict en janvier 2013 et ordonné un nouveau procès, qui a commencé le 11 mai. Résultat : Hosni Moubarak comparaît actuellement dans un second procès, qui s'est rouvert samedi 17 août sans sa présence pour des raisons de sécurité.

En avril dernier, son avocat avait déjà réclamé sa libération au motif qu'il avait dépassé la période maximale de détention préventive qui est de deux ans. Aujourd'hui, la procédure lui permettant de retrouver la liberté s'est accélérée, à en croire son avocat cité par l'agence de presse Reuters. Farid el-Dib a ainsi affirmé, lundi 19 juillet, que les autorités judiciaires avaient autorisé la mise en liberté de son client. « Tout ce qui nous reste, c'est une simple procédure administrative qui devrait prendre moins de 48 heures. Il devrait être libre à la fin de la semaine », a-t-il indiqué. Une autorité judiciaire toujours citée par l'agence Reuters n'a pas confirmé sa mise en liberté, mais fait savoir que l'ex-président devrait rester encore deux semaines en détention avant que les autorités judiciaires ne prennent une décision définitive sur le dernier dossier ouvert à son encontre concernant une affaire de corruption.

Cette annonce choc intervient alors que la répression meurtrière des forces de l'ordre contre les pro-Morsi s'est gravement intensifiée ces derniers jours. L'Arabie saoudite, qui soutient le nouveau gouvernement en place et s'est toujours positionnée contre les révolutions arabes, pourrait avoir poussé à une telle issue, note Le Figaro.

La libération de l'ancien dictateur déchu pourrait jeter de l'huile sur le feu en Egypte. La mobilisation des Frères musulmans, qui réclament le retour du président Mohamed Morsi démocratiquement élu, toujours en détention depuis son renversement le 3 juillet pourrait redoubler d'intensité, laissant craindre le pire dans un pays déjà au bord du gouffre.

Lire aussi :
Egypte : Moubarak échappe à la peine de mort, le parquet fait appel
Egypte : Moubarak bientôt libre ?
Egypte : le bain de sang se poursuit
Égypte : des pro-Morsi dispersés dans le sang
Egypte : les Frères musulmans appellent au soulèvement du peuple

Et aussi :
Le coup d’Etat en Egypte : les défis de la transition
Egypte ‒ place Rabia al-Adawiyya : un nouveau Tian’anmen ?
Horreurs en Egypte : dire et répéter