Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des personnalités de pays arabo-musulmans à Auschwitz, en février

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 27 Janvier 2011



Dans le cadre du projet Aladin, lancé en mars 2009 à l’Unesco afin de rendre disponibles en arabe, persan et turc des informations objectives sur la Shoah, une délégation internationale composée de personnalités de pays arabo-musulmans se rendra le 1er février à Auschwitz, a annoncé mercredi 26 janvier la mairie de Paris.

« Le 1er février, les dirigeants du projet Aladin, le maire de Paris et la directrice générale de l'Unesco conduiront une importante délégation internationale composée de 150 dirigeants et personnalités du Moyen-Orient, d'Afrique, d'Asie, des Etats-Unis et d'Europe à Auschwitz-Birkenau », a annoncé un communiqué.

Ce voyage, emmené par les dirigeants du projet Aladin, l'Unesco et la mairie de Paris, se tiendra « au lendemain de l'anniversaire de la libération du camp de concentration et d'extermination (le 27 janvier 1945, ndlr) », précise-t-on dans l’objectif de « rappeler les conséquences dramatiques du nazisme et du fascisme, rejeter le négationnisme et appeler les responsables politiques, religieux et intellectuels de tous les pays à endiguer les nouvelles formes de haine et d'intolérance ».

Une conférence de presse aura lieu la veille du déplacement lundi 31 janvier, à 15 h 15 à l'Hôtel de Ville, avec Bertrand Delanoë, maire socialiste de Paris, Abdoulaye Wade, président du Sénégal et président de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), Asha-Rose Migiro, vice-secrétaire générale des Nations unies, envoyée spéciale de Ban Ki-moon, Irina Bokova, directrice générale de l'Unesco, et Anne-Marie Revcolevschi, présidente du projet Aladin. Toutes ces personnalités feront partie du voyage.


Lire aussi :
Le potentiel de Jérusalem de réunir juifs et musulmans
France : mosquées et synagogues jumelées le temps d’un week-end
Le dialogue judéo-musulman, revu par la fondation De Rothschild
Les musulmans demissionnent de l'AMJF face au silence des partenaires juifs
Des juifs ont été sauvés par la Mosquée de Paris
« Juifs et musulmans : une histoire partagée, un dialogue à construire »





Loading