Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des Etats-Unis, une campagne musulmane contre l’oppression lancée

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 20 Août 2014



Des Etats-Unis, une campagne musulmane contre l’oppression lancée
En lançant le 7 août dernier une campagne sur les réseaux sociaux contre l’oppression à travers le monde, le Conseil musulman des affaires publiques (MPAC), l’une des plus grandes associations musulmane des Etats-Unis, veut frapper un grand coup sur le Web.

A l’origine, le hashtag #ISpeakOutBecause (« Je parle haut et fort parce que ») invitait les internautes à se prendre en photo et à se prononcer contre les injustices « en Palestine, en Syrie, en Irak, en Birmanie, au Nigéria, en Chine et partout dans le monde », et répandre leur message sur Twitter, Facebook et Instagram.

Mais la campagne, qui n'est pas pour dénoncer uniquement l'oppression vécue par des musulmans, a rapidement été détournée par des internautes critiquant l’islam, dénonçant pêle-mêle l’intolérance supposée de la religion ou encore s'imaginant ce qu’il adviendrait si des groupes tels que l’Etat islamique s’implantaient aux Etats-Unis... Le hashtag a alors été employé par des internautes pour dénoncer ce genre de tweets islamophobes.

Des Etats-Unis, une campagne musulmane contre l’oppression lancée
Le président du MPAC s’est malgré tout félicité du succès rencontré par la campagne. « #ISpeakOutBecause est de loin notre campagne hashtag la plus réussie. Nous en avions lancé d'autres par le passé mais aucune d'entre elles n'avait suscité autant de réactions ni autant de résistance face à l'"islam bashing" », a expliqué à Jeune Afrique Cherif Abou El Fadl, l’un des responsables du MPAC.

Le hashtag #ISpeakOutBecause a été twitté près de 15 000 fois en une dizaine de jours, depuis son lancement. La plupart des messages envoyés concernaient la situation à Gaza, d’autres encore condamnait l’Etat islamique ou l’intolérance religieuse. Le MPAC a aussi mis en parallèle la photo d’un enfant de Gaza et d’un jeune de Ferguson, aux Etats-Unis, alors que la ville connait des troubles après qu’un Afro-américain ait été tué par la police.

Lire aussi :
Oui, les musulmans réprouvent largement « l'Etat islamique » et ses exactions
Les musulmans américains se mobilisent contre l’extrémisme religieux
Marathon de Boston : les musulmans américains réagissent
Etats-Unis : « MyJihad », une campagne éducative bluffante
Les musulmans pour la liberté religieuse, inquiets de l’extrémisme




Loading