Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 


 


Economie

Covid-19 : le rebond du tourisme muslim-friendly envisagé que d'ici 2023

Rédigé par Myriam Attaf et Hanan Ben Rhouma | Lundi 19 Juillet 2021 à 12:45

           

Le secteur du tourisme a été rudement mis à mal avec la crise sanitaire. Un rapport dressant un état des lieux du tourisme muslim-friendly en donne un aperçu.



Covid-19 : le rebond du tourisme muslim-friendly envisagé que d'ici 2023
Le marché du tourisme islamique devrait reprendre fière allure d'ici 2023. Dans la 6e édition de son rapport annuel publiée mercredi 14 juillet, l’agence de consulting spécialisée dans le tourisme muslim-friendly Crescentrating estime que seuls 26 millions de voyageurs musulmans auront repris le chemin des aéroports cette année avec la réouverture progressive des frontières.

Si, en 2019, près de 160 millions de voyageurs musulmans ont effectué des déplacements, ce chiffre a chuté en 2020 pour atteindre 42 millions de voyageurs. Le rapport révèle, en outre, que plus de 90% de ces 42 millions de personnes ont voyagé au premier trimestre de l'année, avant la fermeture des frontières décrétée dans la majeure partie des pays. Pour Crescentrating, le tourisme dit halal aura recouvert en 2023 80 % des départs enregistrés en 2019, avant la crise sanitaire.

« La pandémie a infligé un lourd tribut à l'industrie du voyage. Cependant, le tourisme est un secteur résilient et nous attendons tous avec impatience la réouverture progressive des frontières internationales pour les voyages », signifie le fondateur de Crescentrating, Fazal Bahardeen.

« 2021 a commencé avec des nouvelles positives autour du développement et de l'approbation de vaccins par diverses destinations. Alors que de nouveaux variants de la Covid-19 menacent les efforts déjà fragiles pour redémarrer le tourisme, un effort mondial pour vacciner la population reste essentiel pour accélérer la reprise. »

Quelles sont les destinations phares des voyageurs musulmans ?

Crescentrating prévoit l’émergence de nouvelles expériences de voyages d’ici 2023 grâce à l’ouverture de nouvelles routes. L’agence entrevoit aussi la démultiplication des « bulles de voyages », ces accords signés entre des Etats afin de permettre à leurs concitoyens de circuler plus librement, ouvrant ainsi la voie à la création de nouvelles communautés et expériences, notamment entre les pays membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

« Les destinations phares de l'OCI obtenant un score favorable concernant les mesures sanitaires prises par rapport à la Covid-19 ont le potentiel de former des bulles de voyage uniques et de créer de nouvelles communautés entre les voyageurs musulmans de deux régions. Il y a également plus de potentiel pour créer de nouvelles expériences de voyage entre les destinations membres de l’OCI ou ceux qui ne le sont pas et qui sont prêtes à accueillir les voyageurs », lit-on dans le rapport, qui fait état des destinations préférées des voyageurs musulmans.

Et ces dernières n’ont pas changé depuis 2019 : la Malaisie reste la destination favorite des touristes musulmans tandis que la Turquie et l’Arabie Saoudite sont respectivement à la deuxième et à la troisième place. Parmi les pays non membres de l'OCI, Singapour, Taïwan et le Royaume-Uni trustent le top 20. La France, qui est au 36e rang parmi les 140 destinations examinées par Crescentrating, est à la 8e place, ex-aequo avec l'Allemagne et les Philippines.

Lire aussi :
Covid-19 : quelle situation pour quelles règles de voyage l'été au Maroc, en Algérie et en Tunisie ?

Et aussi :
Les femmes à l’assaut du voyage, une tendance clé du tourisme muslim-friendly