Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Covid-19 : la Grande Mosquée d'Alger à peine inaugurée, la prière du vendredi suspendue

Rédigé par Myriam Attaf et Lina Farelli | Jeudi 12 Novembre 2020 à 10:30

           


Covid-19 : la Grande Mosquée d'Alger à peine inaugurée, la prière du vendredi suspendue
Après sept longues années de construction, un budget faramineux et de nombreuses polémiques, la Grande Mosquée d’Alger a été inaugurée, mercredi 28 octobre, à la veille de la fête du Mawlid, qui célèbre la naissance du Prophète. Une inauguration faite en l'absence du président algérien Abdelmadjid Tebboune, alors transféré en Allemagne car malade du Covid-19. Ce sont le Premier ministre Abdelmadjid Djerad et plusieurs membres du gouvernement qui s'étaient rendus sur place pour officialiser l’ouverture de la mosquée dont la construction a été initiée par l’ancien dirigeant algérien, Abdelaziz Bouteflika.

Mais son ouverture au public était-elle bien sage à l'heure où la pandémie du Covid-19 sévit en Algérie et dans le monde ? Une première prière du vendredi réunissant 10 000 fidèles a, en effet, été organisée le 6 novembre, suscitant de vives critiques d'internautes inquiets de voir un tel rassemblement se produire étant donné le nombre de contaminations en augmentation dans le pays.

Les autorités algériennes, par la voix du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, ont décidé, mardi 10 novembre, de suspendre la prière du vendredi dans la Grande Mosquée d’Alger. La suspension ne concerne toutefois que la Grande Mosquée d’Alger, selon TSA, la prière hebdomadaire pouvant encore se tenir dans les autres mosquées du pays dont la réouverture a été autorisée.

Cette mosquée est la plus vaste d’Afrique et le troisième lieu de culte le plus grand du monde après les Lieux saints de La Mecque et de Médine. Avec son minaret haut de 265 mètres, la bâtisse, qui s’étend sur 27, 5 hectares, peut accueillir jusqu’à 120 000 fidèles.

Le Covid-19 a provoqué officiellement la mort de plus de 2 000 personnes en Algérie.

Lire aussi :
Une inauguration prévue le 1er novembre pour la Grande Mosquée d'Alger (vidéo)