Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 





Religions

Coronavirus : une réouverture des lieux de culte envisagée que bien après Ramadan, sous conditions

Rédigé par | Mercredi 22 Avril 2020 à 13:15

Le déconfinement partiel acté pour le 11 mai en France ne s'accompagnera pas d'une réouverture des lieux de culte, a prévenu Emmanuel Macron auprès des responsables des cultes. Le point avec Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM).



Coronavirus : une réouverture des lieux de culte envisagée que bien après Ramadan, sous conditions
Emmanuel Macron a fait savoir auprès des responsables des cultes, mardi 21 avril, qu’il exclut la réouverture des lieux de culte le 11 mai, la date actée pour le début du déconfinement.

Aucun calendrier précis sur ce point n’a encore été acté mais leur réouverture ne devrait pas se faire non plus avant début juin, bien après la fin du Ramadan, confirme auprès de Saphirnews Mohammed Moussaoui, à l’issue de l’audioconférence, qui a également réuni des représentants des courants maçonniques et laïques, la deuxième depuis le 23 mars.

Après le 11 mai, les autorités vont « se donner 15 jours, trois semaines pour voir l’impact du déconfinement partiel sur la situation sanitaire avant de prendre une décision », rapporte le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), pour qui « on doit avoir l’humilité de ne pas savoir ».

Les fidèles appelés à ne pas relâcher leurs efforts pendant le mois du Ramadan

« Si le nombre de contamination (au Covid-19) repart à la hausse, la réouverture des lieux de culte va forcément être reportée. Mais s’il y a une maîtrise de l'épidémie, on réfléchira alors à un processus de déconfinement des cultes », explique-t-il. « Ce qui est certain, c’est que, même après juin, la réouverture sera progressive et se fera avec des contraintes et des conditions à préciser. Nous comptons sur les autorités sanitaires pour nous éclairer. »

Les responsables des mosquées sont appelés à « réfléchir dès à présent sur les dispositifs qu’ils peuvent mettre en place » afin de voir dans quelle mesure ils peuvent envisager une réouverture de leur lieu de culte en assurant le respect des mesures de distanciation sociale et des gestes-barrières, signifie Mohammed Moussaoui.

D’ici là, le président du CFCM appelle les fidèles à ne pas relâcher leurs efforts pendant tout le mois du Ramadan, même si le début du déconfinement est acté le 11 mai. « En attendant de trouver un fonctionnement normal de la société, nous ne devons prendre aucun risque », appuie-t-il.

Pour tout savoir sur le mois du Ramadan et l'actualité du fait musulman, téléchargez notre application en un clic et recevez nos notifications.

Lire aussi :
Face au coronavirus, préparons-nous à vivre autrement le mois béni de Ramadan 1441


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur